mardi 31 octobre 2017

Comptines et berceuses du baobab collectées par Chantal GROSLEZIAT


🎵🎵🎵🎵🎵

Comptines et berceuses du baobab

L'Afrique noire en 30 comptines

Chantal GROSLEZIAT

illustré par Elodie NOUHEN

dirigé musicalement par Paul MINDY

un livre, un CD

Didier jeunesse



Relecture dans le cadre du challenge Albums jeunesse 2017-2018 sur le forum Babelio, ainsi que pour le challenge Bookineurs en couleurs violet, de ces 30 comptines et berceuses d'Afrique Noire.

J'ai voulu d'abord voir qui Ă©tait Elodie Nouhen l'illustratrice, vĂ©ritable artiste qui donne Ă  voir un monde plein de tendresse et d'onirisme. Et voici que je me rends compte que ses dessins m'Ă©taient familiers. Je propose ici quelques albums que j'ai lus ou qui me tentent. 

Magnifique conte par le texte et le graphisme

à découvrir pour Noël !

poésie et onirisme de la couverture et du titre !

une légende revisitée, à découvrir !
C'est un album et un CD. Je vais donc parler des deux supports. 

Commençons par le CD : je trouve que les chants et la musique sont superbes et invitent au voyage. Cela crée une ambiance douillette lors des berceuses avec des voix douces, dansante avec des chansons plus entraînantes. J'ai beaucoup apprécié l'écoute de ses comptines et autres berceuses. On se surprend à fredonner car le chant est souvent répétitif. J'ai aimé découvrir la version exotique et africaine de Frère Jacques ! Les instruments de musique ne supplantent pas les voix, c'est très beau acoustiquement parlant

Pour ce qui est de l'album, les 30 chants sont repris sous forme phonétique dans le dialecte africain original et puis traduit. Je ne vois pas trop l'intérêt de la traduction. Je m'explique : le contexte du chant suffit à comprendre, je trouve, car souvent cela ni queue ni tête lorsque c'est traduit. J'ai donc beaucoup plus apprécié les commentaires en fin d'ouvrage qui éclairent mieux la chanson


Je finirai sur les dessins d'Elodie Nouhen qui m'ont conquise.

J'aime le choix des couleurs , des mĂ©langes de couleurs. 
Le soulignement des regards, leur Ă©clairage nĂ© d'un jeu d'ombre et lumière, le choix  du jaune Ă©clatant sur la joue et le front. Les visages sont comme peints et rappellent les peintures appliquĂ©es pour certains rituels, des danses ou le dĂ©part pour la guerre. Les boubous et les grandes robes englobent le couple et l'enfant Ă  venir, reprĂ©sentent la vie et les animaux...Les tissus prennent vie ou accompagnent la chanson. 

Le travail des textures est impressionnant. Les illustrations ont du grain et parfois même de l'épaisseur (papier collé, papier découpé, ajouré, utilisation du fil de fer...).

Chaque page est un tableau qui nous transporte au coeur de l'Afrique noire et de l'intimitĂ© d'une mère et son enfant. 

Une réussite visuelle et acoustique. A découvrir sans attendre !








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...