dimanche 24 avril 2022

Le Monde des Premiers, tome 1 de Lucie Thomasson

 

❤❤đź”®❤❤

Le Monde des premiers, tome 1

Lucie Thomasson

MnĂ©mos 

Naos

avril 2022

335 p.

ISBN : 9782354089573

    

La petite histoire

Nous dĂ©barquons dans un monde composĂ© de six royaumes, divisĂ© en castes les Terciers, les Seconds et les Premiers qui possèdent des affiliations magiques Ă  diffĂ©rents degrĂ©s. 

Tout de suite, un Ă©lĂ©ment dĂ©clencheur renvoie les protagonistes vers leur destin,  Ă  savoir le meurtre d'une jeune Ă©tudiante de l'AcadĂ©mie. 

Victoire est envoyĂ©e comme dresseuse aux Haras Royaux, Dimitri en tant que jardinier se retrouve Ă  Anchoris, tous deux dans le royaume des Hamilcar alors que Guilhem devient serviteur Ă  Milantal auprès de RaphaĂ«lle de la famille des LitrĂ©ans. 

Leur destin va basculer en raison des tractations politiques de chaque famille de Premiers. 

"Lorsque j'ouvre les yeux ce matin, le soleil traverse ma fenĂŞtre 

et chauffe ma chambre comme une marmite sur le feu."

Contexte de lecture

Je remercie la maison d'Ă©dition MnĂ©mos qui m'a envoyĂ© ce roman. J'apprĂ©cie tout particulièrement le genre de la fantasy c'est donc avec un rĂ©el plaisir et une grande curiositĂ© que je me suis laissĂ©e happer par le livre. 

La couverture du livre est signée d' Ann-Sophie de Steur et met en avant les trois protagonistes jetés dans cette histoire bouillonnante. Une carte en début de roman permet de visualiser l'intégralité des six royaumes.

L'intrigue et l'univers

Dans cet univers de fantasy, nous dĂ©couvrons le Continent temporellement bien marquĂ© par un calendrier liĂ© aux saisons, d'ailleurs nous sommes en pleine saison des blĂ©s, sous une chaleur Ă©touffante dans le Sud, le royaume des Hamilcar, la pluie domine chez les LitrĂ©ans. Plus au Nord le temps semble plus doux. 

"Dès que ma peau entre en contact avec le soleil, je sens la chaleur me mordre à pleines dents."

GĂ©ographiquement, il est dĂ©crit par une carte en dĂ©but d'ouvrage. Nous retrouvons la rĂ©partitions en six royaumes, les points stratĂ©giques et les ressources. 

Pour ce qui est de la stabilitĂ© politique rien n'est certain. Une paix faite de faux-semblants laisse les familles Ă  couteaux tirĂ©s, dans des tractations, des alliances permanentes. Ce jeu de dupes est jouer par les Premiers. L'action est menĂ©e par des hommes de l'ombre (la Noble Cause, la Couleuvre). Chaque royaume a des ressources physiques propres et une puissance liĂ©e aux affiliations magiques des familles. On sent que la magie est un poids lourd Ă  porter pour certains membres des familles royales. L'utilisation est limitĂ©e et isole souvent celui qui la possède. 

" On parle souvent du calme avant la tempête. Mais une fois qu'elle est passée, le silence qui suit est encore pire. "

Certains pouvoirs sont Ă  double-tranchant et apportent suspicions, paranoĂŻa, solitude et folie, ...une sorte de malĂ©diction. 

Nous rencontrons des Chuchoteurs (qui savent calmer ou attiser les animaux), des Créateurs et Illusionnistes qui modifient, enjolivent la réalité, des Clairvoyants qui entrevoient le futur, les horlogers qui peuvent créer des bulles temporelles, des Empathes qui devinent le pouvoirs des autres...

Les Seconds et les Terciers (aux pouvoirs modĂ©rĂ©s) servent les Premiers. 

L'autrice et sa plume

 L'autrice nous propose ici son premier roman Ă  l'Ă©criture maĂ®trisĂ©e et au dĂ©veloppement structurĂ©. 

J'ai apprĂ©ciĂ© la plume et les nombreuses images (comparaisons et mĂ©taphores) qui jalonnent le texte. 

 "Je sens l'atmosphère se dĂ©tendre comme un griffon sous une caresse."

La tension monte doucement mais sûrement. L'autrice ménage des pauses explicatives pour démêler les différentes affiliations de pouvoirs, les généalogies royales.

Elle alterne trois points de vue et des extraits d'encyclopĂ©dies et autres notes. Les chapitres courts permettent un rythme soutenu et une accroche particulière. C'est très fluide et sans temps mort. On prend le temps de dĂ©couvrir les diffĂ©rents lieux et les relations des personnages entre eux cela renforce l'attachement aux personnages et permet de s'immerger dans l'intrigue. 

"Je ferme les yeux, laisse l'humeur des gens couler sur moi 

comme un filet d'eau fraîche entre mes doigts. "

De plus les caractères fort diffĂ©rents des personnages se ressentent dans le ton qu'ils prennent pour dĂ©crire leur environnement et les gens qu'ils cĂ´toient. Dimitri est mĂ©ticuleux et contrit, assez distant n'en disant que peu ou pas sur ses sentiments, Victoire est plus Ă©motive et impressionnable et Guilhem est très brut et direct, instinctif. Cette pluralitĂ© de ton est très agrĂ©able. 

"Voilà la cerise immangeable sur le gâteau imbibé d'alcool."

Le meurtre et les complots donnent de l'intensitĂ© et on sent venir la bascule. Cette latence attise l'intĂ©rĂŞt du lecteur. 

"Ma première impression Ă©tait fausse : les Premiers n'ignorent personne. 

Ils choisissent qui existe en fonction du contexte."

 Ce que je retiens de cette lecture...

C'est un roman de fantasy immersif avec un univers fait de royaumes qui créent alliances et complots et des personnages serviteurs propulsés malgré eux au milieu de cet embrouillamini. Entre espionnage, société secrète, pouvoirs révélés Victoire, Dimitri et Guilhem valsent dans la cour des grands, la cour des Premiers mais gare au faux pas ! Hâte de découvrir la suite et fin qui s'annonce palpitante.

"l'obstination est bien plus onéreuse que l'obéissance."

 



 


Noemy dans la brume d'Alexandra Fresse

La petite histoire Ou comment plonger dans ce roman-labyrinthe à la suite de Noemy vers des impasses, des rêves, des détours en poésie et...