vendredi 25 octobre 2019

Petites histoires à faire peur... mais pas trop

crédits : Séma éditions

🎃🎃🎃🎃
Petites histoires à faire peur... mais pas trop
Livéric (aka Frédéric Livyns)
Séma éditions
mai 2017
72 p.
ISBN: 9782930880273

Le texte d'éditeur 

Les peurs enfantines peuvent prendre diverses formes mais certaines sont récurrentes : peur du noir, de certaines personnes, de ce qui pourrait se cacher dans une armoire ou sous un lit. Avec ces histoires illustrées par Priscilla Grédé et écrites spécialement pour ses propres enfants, Livéric propose aux plus jeunes de surmonter leurs peurs avec l'aide de la magie ou de l'amitié. Une manière merveilleuse de démystifier les craintes de nos tout-petits.

Le contexte de lecture

 Une lecture idéale pour Halloween à découvrir en famille au coin du feu ou sous le plaid. Il me permet de valider une catégorie du Pumpkin Autumn Challenge "Jack O'Lantern", évidemment mais il aurait pu également entrer dans la catégorie "Un cinnamon roll et un chaï latte, à emporter s'il vous plaît !".


 Ce que je retiens de cette lecture...

 Quatre histoires qui mettent en avant des héros ayant autour de 7-11 ans.  Le lecteur peut s'identifier aux personnages qui sont proches de lui et de ses préoccupations. On suit par trois fois des fratries. 

 Le bois de la sorcière nous entraîne sur un sentier au coeur de la forêt et des peurs enfantines. 
Sous le lit, nous accueille à l'heure du coucher et de la plongée dans le noir et ouvre un imaginaire fait de bruits, de frissons...
La cachette mystérieuse nous amène vers les bois une fois encore à la poursuite d'un lapin blanc mais pas celui d'Alice. 
L'épouvantable nous convie à une nuit agitée et insomniaque mais non dénuée de réconfort.

On revisite en douceur le Petit Poucet, Chair de Poule ou encore le lapin de Pâques. Les petites peurs sont balayées par le balai magique de la sorcière, le sourire mystérieux de l'épouvantail. Les apparences sont ici trompeuses.

Des histoires idéales pour de jeunes lecteurs ou à lire à des enfants de 8-10 ans pour Halloween. On retrouve la peur du noir, la forêt effrayante et un épouvantable épouvantail. Derrière ses frayeurs se cache souvent l'inconnu ou une aide bienvenue. L'identification des enfants se fait sans problème.

dimanche 20 octobre 2019

Pumpkin autumn challenge 2019


🍂Pour tout connaître de ce challenge automnal, je vous laisse le lien vers le Blog du Terrier de Guimause et également son excellente bande-annonce ainsi que la vidéo de présentation
3ème participation à ce challenge que j'affectionne tout particulièrement.


Visuel du Terrier de Guimause



Visuel du Terrier de Guimause
🩸  Blood Witch de Léna Jomahé (vampire)
🦴 Le fantôme qui écrivait des romans d'Eric Sanvoisin (fantôme)
👹Félines de Stéphane Servant (métamorphe)
Thorngrove de Cécile Guillot (altérité)  





Visuel du Terrier de Guimause
 ☙❤  Incroyable Charlotte de Camille Adler (Romance)
Vert-de-Lierre de Louise Le Bars (Romance, gothique)
La princesse qui n'avait pas de royaume  (Romance) 


🌳🌲  Outre-Temps, livre 1 d'Elisa M. Poggio (Esprit, voyage)
L'Univers féérique d'Olivier Ledroit, tome 2 (Forêt, esprit) 
Osukateï, tome 1 de Geoffroy Legrand (Forêt, légende, voyage)
Hôtel Heartwood, tome 1 de Kallie George (Forêt, voyage)
L'Imparfé, tome 1 de Johan Heliot(Forêt, voyage)



☁💨  Jefferson de Jean-Claude Mourlevat (Animaux)
L'Ange déchu de Marion Obry (Dieu, résurrection, Nécromancie)




👠🔮  Soeurs sorcières, Livre 1 de Jessica Spotswood
   L'Estrange malaventure de Mirella de Flore Vesco
 



Visuel du Terrier de Guimause
 🎃Nixi Turner contre les croquemitaines, tome 1 : Baba Yaga de Fabien Clavel (Enfance)
Monstr'Hôtel de Carina Rozenfeld (Enfance)
La toute petite librairie d'Adeline Ruel (Enfance)
Mouche et la sorcière de Yak Rivais (Enfance)
Automne, une saison chez les sorcières d'Anaïs Goldemberg ( Enfance/Feel good)
Amelia Fang et le bal barbare de Laura Ellen Anderson  (Halloween)
Mortina tome 1 de Barbara Cantini (Halloween)



♤♥ Engrenages et sortilèges de Adrien Tomas (amitié)
Le Seigneur des anneaux, tome 2 : les deux tours de J.R.R. Tolkien (amitié, illusion)


Dimension Brocéliande Collectif (recueil de nouvelles)
Petites histoires à faire peur... mais pas trop, tome 1 de Livéric (recueil de nouvelles)





Visuel du Terrier de Guimause
🌔🌟🌠 Les Aventures occultes de Lady Bradsley d'Olivier Saraja (clairvoyance)
 
🤖🌌  La Reine du Diable Rouge de Jean-Christophe Gapdy (androïde, SF)

💙💜 Au crépuscule et après de Raphaël Panarisi (mauve)
Les Héritiers d'Higashi, tome 1 de Clémence Godefroy (couv. bleu nuit)





Sœurs sorcières, livre 1

Crédits : Nathan
🔮🔮🧡🔮🔮
Sœurs sorcières, livre 1
Jessica Spotswood
Nathan
Traducteur : . Papillon, R.-M. Vassallo
juin 2013 
397 p.

Le texte d'éditeur

Filles, sœurs et sorcières.
Trois raisons de mourir.

Cate, Maura et Tess vivent dans une Nouvelle-Angleterre imaginaire du début du XXe siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d’être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu’un le découvre, les Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres. Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s’accélère : son ami d’enfance la demande en mariage, alors qu'un autre jeune homme fait chavirer son cœur. Et bientôt, Cate doit se rendre à l’évidence : malgré tous ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau…

La petite histoire

Nous suivons l'aînée de la famille Cate ou Catherine, selon l'étiquette en vigueur dans ce mode dominé parles hommes et où chaque femme peut potentiellement être une sorcière et donc être dangereuse pour chacun. Cate a beaucoup de responsabilités pour son jeune âge : s'occuper de ses deux sœurs, garder secret leur identité de sorcière et devoir très bientôt déclarer son intention de mariage ou d'entrée dans les Ordres. De plus, pour ne rien arranger une prophétie plane sur elle et ses sœurs, une prophétie qui les met en danger autant dans le monde des hommes que celui des sorcières. Cate est une sorcière dotée d'une magie qu'elle repousse mais surtout une jeune fille dont les émois s'éveillent et qui devra choisir entre coeur et raison pour préserver sa famille ou la détruire.

Ce que je retiens de la lecture de ce roman...

J'ai adoré suivre les personnages dans une ambiance vieille Angleterre où la suspicion et les rumeurs ne se tarissent jamais. Cette atmosphère pesante est contrebalancée par la quiétude du jardin où se réfugient les trois sœurs et principalement Cate que l'on suit dans ce premier livre. 

 " Frère Ishida et Frère Winfield entrent dans la boutique, flanqués de deux gardes taillés en armoire à glace. Mon coeur sombre comme une pierre dans l'eau."

 La nature et la magie sont fortement liées dans ce tome. La ville semble évoquer le danger. La vieille maison perdue dans la campagne à préserver cette famille mais ce cocon fragile est mis à mal par l'arrivée d'une nouvelle gouvernante. 

 " La présence d'Elena sous ce toit me tourmente comme des souliers trop étroits. "


Par ailleurs, nous assistons aux sermons des Frères qui dirigent la communauté et l'Amérique. Les discours soulignent l'infériorité des femmes, qui sont muselées et n'ont que très peu de liberté. 

Les personnages et leurs relations entre eux sont le point fort de ce roman. 

" «En principe,  les filles ne lisent pas les histoires de pirates.»
Finn rit et jette au loin son trognon de pomme.
«J'aurai cru que votre père tenait à instruire les siennes.
–A les instruire, oui. Mais à ses yeux, la lecture a pour but d'édifier ; pas d'apporter du plaisir.
– En ce cas, sur ce point, lui et moi sommes en désaccord. A quoi bon un livre qui ne procure pas de plaisir ? »"


Les trois sœurs ont leur caractère propre et sont loin d'être lisses, bourrées de contradictions et chacune cultivant ses secrets. Les faux semblants abondent dans ce roman et il est difficile pour l'héroïne de se confier et de se fier à tout un chacun.
Les chamailleries des trois soeurs (enfin surtout Maura et Cate, Tess est un ange de sagesse) sonnent très "vrais".

" Depuis sa banquette, Maura me décoche un regard ombrageux. A son regret, même en resserrant son corset à s'en étouffer, elle ne descend pas au-dessous de vingt-quatre pouces.
«moi, au moins, dit-elle entre ses dents, je n'ai pas besoin de me capitonner le potiron. »"
 



Les dialogues entre Cate et ses prétendants sont subtilement menés et c'est un plaisir de les lire.

 "Ma Cate. C'est à la fois très doux et étonnamment possessif. "

On avance dans le récit en suivant les diverses péripéties mais il est difficile de savoir comment les choses vont tourner : les derniers chapitres nous font explorer plusieurs pistes avant de se resserrer sur une seule issue possible.
L'écriture est fluide et l'on tourne les pages à vive allure passant de chapitres en chapitres allègrement.
J'aime le traitement qui est fait des personnages qui n'ont rien de manichéen, chacun a sa part d'ombre et de secret. 
Le deuxième tome attend dans la bibliothèque et sera en son temps découvert avec délice tant pour connaître le fin mot de cette histoire que pour retrouver des personnages attachants dont on attend la réaction. 

Un très bon premier tome avec des personnages bien travaillés, subtils, une action qui happe et une ambiance de suspicion justement dosée. La magie est amenée petit à petit mais sans grandiloquence à la faveur des rapports humains entre tension et vérité privilégiés. La condition de la femme est bien malmenée dans cette histoire de chasse aux sorcières.

Mouche et la sorcière


Crédits : L'Ecole des Loisirs

 🔮🔮🔮🔮
Mouche et la sorcière
Yak Rivais
L'Ecole des loisirs
1993

La petite histoire

- Surtout, Mouche, disait la maman, n'ouvre la porte de l'appartement à personne.- Non maman! - Ni aux vendeurs, ni aux facteurs, ajoutait le papa, ni aux voleurs, ni à aucun métier dont le nom se termine en -eur d'ailleurs! Mais il y a la sorcière! L'abominable vieille qui rêve de dévorer...

Ce que je retiens de cette lecture...

Une petite histoire drôle avec une sorcière qui veut croquer une petite fille qui ne se laisse pas faire. Sortilèges et ruses se succèdent. Comme toujours, Yak Rivais détourne les contes et joue avec les mots pour notre plus grand plaisir. Il use et abuse des répétitions, de situations cocasses avec beaucoup de créativité.

samedi 19 octobre 2019

Une saison chez les sorcières : Automne


  🍂🔮☕🍁
Une saison chez les sorcières : Automne
Anaïs Goldemberg
Edition du Lumignon
octobre 2017
71 p.

🍁Le texte d'éditeur🍁

crédits : Lumignon
crédits : Lumignon

🍂La petite histoire🍂

  Nous débarquons dans une forêt enchantée lors de l'arrivée de l'automne et d'une grande fête. Nous déboulons dans une clairière en pleine effervescence, avec des sorcières s'affairant dans tous les sens et des animaux venus pour trouver la première feuille d'or de l'automne. Mais en fouillant la forêt, ils vont découvrir un mal insidieux qui détruit cette dernière. Que vont faire les sorcières pour se tirer de ce mauvais pas...

crédits : Lumignon
  🔮Ce que je retiens de ce livre...🔮

  Un roman illustré très bien soigné  dans la présentation et avec des dessins crayonnés qui alternent avec de grandes illustrations très colorées. Le texte prend une nuance marron en accord avec la saison.
Des couleurs très vives pour magnifier la forêt qui revêt les teintes de l'automne et pour représenter les 25 sorcières hautes en couleur.
 
crédits : Lumignon


Une histoire assez simple finalement autour d'une malédiction ou d'un sortilège qui enquiquine quelque peu nos sorcières bien établies dans cette forêt enchantée : c'est très mignon et coloré avec des illustrations douces et tendres pour passer un bon moment dans une ambiance automnale réussie. Une lecture jeunesse dès 7-8 ans.

Hôtel Heartwood, tome 1 : Une maison pour Mona


crédits : Casterman


 🌰🐭🧡🍂
Hôtel Heartwood, tome 1 : Une maison pour Mona
Kallie George
Casterman / France Loisirs
octobre 2018/ mars 2019 
192 p.
ISBN : 9782298154337

 Le texte d'éditeur
crédits : Casterman
🍂 La petite histoire🍂

Nous suivons la petite souris Mona un soir d'orage où elle a été délogée de son abri par la pluie. Alors qu'elle erre dans la forêt à la recherche d'un refuge avant l'arrivée du froid, elle tombe dans un ruisseau et est emportée un peu plus profondément dans les bois. Là, elle va découvrir un arbre qui sert d'hôtel aux animaux...


dessin de Stephanie Graegin


🍁Ce que je retiens de ce roman jeunesse...🍁

Parlons d'abord des illustrations de ce roman qui sont toutes mignonnes et douces. Elles sont l’œuvre de Stephanie Graegin. Elles agrémentent joliment le texte en pleine page ou en miniature mais également dans les en-têtes de chapitre. Les crayonnés sont plein de tendresse et animent des animaux de la forêt croquignolets. Le soin porté à l'édition de ce livre passe également dans les détails : couverture rigide, pagination soulignée d'une feuille d'automne, séparation de paragraphe souligne de fioritures agréables à l’œil.
C'est douillet comme un nid d'écureuil à l'image de l'Hôtel Heartwood accueillant, chaleureux dans un monde qui semble plutôt hostile. Nous sommes plongés au coeur de la saison automnale.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Mona, la petite souris,  qui de prime abord semble fragile et réservée mais cache un caractère tenace et une foi en les autres. Elle est très courageuse.

Les autres animaux apparaissent aussi avec leurs travers et leurs qualités. 

L'histoire est un vrai plaisir de lecture cocooning avec de bons sentiments, des amitiés et des aventures.A lire seul, sous la couette en compagnie d'une tasse fumante ou sous un plaid au coin du feu en famille avec une lecture à voix haute pour un partage tout doux.

dimanche 13 octobre 2019

Jefferson


Crédits : Gallimard jeunesse
 🦔🦔🦔🦔
Jefferson
Jean-Claude Mourlevat
Antoine Ronzon (illustrations)
Gallimard jeunesse
mars 2018
272 p.


Le texte d'éditeur
Crédits : Gallimard jeunesse

La petite histoire

Nous déboulons dans la vie plutôt très tranquille jusqu'à présent du jeune hérisson Jefferson, féru de lecture et adepte de petit coin du feu pépère. Mais voilà, c'est sans compter sur le meurtre de son coiffeur M. Edgar, le blaireau dont il découvre le corps. Malheureusement pour lui, vu les circonstances, il est l'assassin désigné. Pour lui, il ne reste qu'une solution : la fuite...

Ce que je retiens de ce roman jeunesse...

 Nous entrons dans un monde où les animaux sont personnifiés, celui-ci côtoie notre société où les animaux sont des êtres inférieurs domestiqués ou élevés pour la plupart. L'auteur nous propose par le prisme d'une enquête policière une critique partisane de notre mode de vie notamment vis-à-vis de la consommation de viande. Il dénonce principalement l’abatage industriel qui bafoue l'éthique de la cause animale sur de nombreux points. En s'adressant aux jeunes, il cherche à les sensibiliser à la cause animale et aux conditions parfois extrêmes que l'industrie alimentaire engendre. C'est un roman engagé que l'on trouve sous une forme plutôt "distractive". 

En effet, l'histoire est bien menée avec cette enquête engagée par deux amis qui deviennent des détectives en herbe. On les suit avec plaisir dans leurs raisonnements et leur périple. 
Les dessins d'Antoine Rozon  sont très doux et réconfortants avec un crayonné aux effets de flouté agréables à l’œil. Le texte n'est pas exempt d'humour, bien au contraire autant dans les situations que es dialogues et relations entre les personnages. On s'attache bien vite à cet anti-héros qu'est Jefferson, un petit hérisson sans histoire un peu frileux vis-à-vis de l'aventure. La galerie de portraits est cocasse et tendre. 
dessin d'Antoine Rozon

Une enquête policière pour défendre la condition animale avec comme thème principal la solidarité
Les illustrations apportent de la douceur à cette histoire qui a une tonalité plutôt grave. J'ai bien aimé le déroulé de l'histoire mais ce n'est pas un coup de coeur ou d'émotion comme souvent avec les livres de Jean-Claude Mourlevat.

samedi 5 octobre 2019

Lectures d'albums jeunesse septembre

Crédits: Gautier-Languereau

 👑👑👑👑
La princesse qui n'avait pas de royaume 
Ursula Jones et Sarah Gibb 
Gautier Languereau
 2012
32 p. 
 
Crédits: Gautier-Languereau
  Deuxième du duo que je découvre avec le même style de dessins en dentelle noire avec des habitations où l’œil furète partout. La princesse est là aussi très indépendante et moderne. J'aime le contraste dessins surannés et morale moderne. C'est frais et délicat.


Crédits :Daniel Maghen / Olivier Ledroit

🍁🍂🍁🍂
L'univers féerique d'Olivier Ledroit, tome 2


Laurent Souillé et Olivier Ledroit
Daniel Maghen 
2008
58 p.
Olivier Ledroit
Olivier Ledroit
Olivier Ledroit


Olivier Ledroit
Olivier Ledroit
Olivier Ledroit

Olivier Ledroit
Olivier Ledroit
Olivier Ledroit

 
Olivier Ledroit

Olivier Ledroit
Olivier Ledroit


Olivier Ledroit
Olivier Ledroit
 
Les dessins d'Olivier Ledroit sont ciselés et un brin coquin.
L'on retrouve le petit peuple avec une touche sulfureuse ou devrais-je plutôt dire liquoreuse.


 

 


 Magnifiques illustrations à découvrir l'automne. 














WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...