mercredi 29 janvier 2020

Marylou et l'Arbre-aux-Murmures, tome 2 : Cœur de glace

 
Crédits : Séma éditions

❆❤❅❤❄
 Marylou et l'Arbre-aux-Murmures, tome 2 : Cœur de glace Gaëlle K. Kempeneers Séma éditions Séma'gique septembre 2017 79 p. ISBN: 9782930880303
 La petite histoire

 Marylou vient de perdre sa grand-mère et sur ces entrefaites elle rencontre son cousin Alexandre qui n'arrive pas à maîtriser ses pouvoirs de sorcier. Ils vont se retrouver en pleine tempête de neige dans le bois du Pas-du-Loup. Mais près de l'Arbre-Aux-Murmures, une magie-malédiction atteint les cœurs de Marylou et Alexandre l'une triste et l'autre très en colère. C'est Sam, devenu un métamorphe qui va guider le jeune homme dans un monde de glaces et de frissons.

Le contexte de lecture
  Une lecture commune idéale pour l'hiver et qui reprend le mythique conte de la Reine des Neiges. Ce service presse a été offert par Séma éditions que je remercie pour l'envoi.

 Ce que je retiens de cette lecture...

Ce roman court poursuit les aventures de Marylou et de Sam, métamorphosé par le maître du bois du Pas-du-Loup. Le froid a envahi étrangement la nature et un nouveau personnage apparaît : Alexandre, jeune homme en colère et qui déclenche un temps de tempête à cause de ses pouvoirs. L'autrice complète son microcosme féérique toujours aussi plaisant à découvrir.  La complicité de Sam et Marylou est encore renforcée dans cet épisode. 
J'ai apprécié l'écriture très agréable et fluide. Magnifique revisite de la Reine des Neiges. Les métamorphes que l'on rencontre sont tous attachants et l'évocation des saisons est poétique. Une quête initiatique se développe en peu de mots et avec des chapitres courts et bien dosés. J'aurai aimé en connaître un peu plus sur le Tempestaire Alexandre que l'on effleure ici.

samedi 25 janvier 2020

Les Noces de la renarde #PLIB2020



Crédits : Scrineo
🩸❤🩸❤ Les Noces de la renarde #PLIB2020
Floriane Soulas
Scrinéo
mai 2019
586 p.

#ISBN9782367407043

Le texte d'éditeur

1461, Japon.
Hikari, une mystérieuse jeune femme, vit avec ses sœurs dans une forêt peuplée de petits Dieux de la province d'Izumi. Fascinée depuis toujours par les humains, elle s'intéresse de près aux villageois installés au pied de la montagne, et plus particulièrement à Jun, l'un des bûcherons. Mais le contact avec les hommes est formellement interdit par son clan...

2016, Tokyo.
Depuis toujours, Mina a le pouvoir de voir et de côtoyer les yokaï, esprits et monstres du folklore japonais. Solitaire à cause de ce don qu'elle doit cacher à tous, la jeune fille ne se sent pas à sa place dans la société.
Jusqu'au jour où un esprit tente de s'introduire dans ses rêves et que Natsume, une fille de sa classe, l'entraîne dans une chasse au démon à travers la capitale...

Deux univers qui se croisent, deux destins qui s'entremêlent, entre quête d'identité et désir d'émancipation.

Le contexte de lecture

Lu dans le cadre  d'un challenge le Tournoi des élites et l'épreuve des stratèges pour la team guérisseurs du PLIB.  J'avais déjà découvert l'année dernière Rouille de Floriane Soulas dont j'avais apprécié la plume et le sens du rythme.



Crédits : PLIB

La petite histoire

 Deux histoires s'alternent une dans le Japon médiéval merveilleux avec magie et esprits Yokaï notamment l'envoûtante Hikari , l'autre avec une adolescente Mina dans un Japon contemporain à l'ambiance fantastique souvent oppressante. Deux époques et pourtant un fil conducteur, un lien rouge sang.

Ce que je retiens de cette lecture...

 La couverture


La couverture du livre, d'abord, elle est signée Aurélien Police dont le travail est toujours aussi soigné et empreint d'émotion, de poésie, de mélancolie. Une très belle interprétation de cette histoire.

" Un craquement retentit dans le ciel moucheté d'étoiles. Mina leva la tête, juste à temps pour voir la lune se fendre en deux comme une mâchoire toute en dents déchiquetées."

 L'univers proposé 

Alternance de deux périodes : le Japon contemporain avec Mina et ses visions de fantômes et êtres surnaturels et un Japon médiéval empreint de légendes et de sacré où les petits dieux enchantent et/ou enchaînent de leurs sortilèges les hommes qui les aperçoivent.
J'aime ce chassé-croisé entre passé et présent pour petit à petit reconstruire deux histoires qui s'appellent, se font écho. 

Le Japon médiéval magnifie les saisons et la nature, l'instinct et le sacré. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère feutrée et magique de ce temps suspendu à la frontière du réel. 

Le Japon contemporain, par contraste, est très peuplé, foisonnant, toujours saturé de bruits, de personnes, d'odeurs et de couleurs ; il est en accord avec le ressenti confus de Mina, toujours happée par les appels des fantômes. La nature y est quasi absente. 

Les personnages

Hikari est une kitsune, un yokaï renard, c'est-à-dire un esprit métamorphe sorte de petit dieu vivant dans la nature et dans des lieux sacrés vénérés et craints par les hommes. Nous suivons cette chasseresse qui vit en clan. Ce clan est exclusivement composé de femmes aux pouvoirs enchanteurs. Ces esprits vivent dans les forêts reculées loin des hommes. Hikari n'est pas sujette aux affres du temps pourtant elle s'émerveille de petits moments offerts par la beauté de la nature et elle se pique de découvrir les humains qui l'intriguent et la fascinent. Elle fait montre d'une curiosité avide de connaître l'humanité.Une distance doit être gardée entre hommes et dieux que Hikari va franchir au grand dam de son clan et pour le malheur d'un village.  Elle est attirée par Jun, un jeune bûcheron, un rien intrépide. Mais Hikari est jalousée par plusieurs femmes du clan notamment Ino, la cheffe et Morio. De ces envies vont naître une rivalité qui va bouleverser le destin d'Hikari. 
 Indépendante, Hikari n'en ai pas moins sensible. 
Par ce dernier trait, elle se rapproche de sa sœur Akane qui est douceur et compréhension, sagesse et intelligence.  Akane respecte le besoin de liberté de sa sœur a contrario du reste du clan qui réagit en meute, très possessif. 
L'instinct animal prédateur n'est jamais bien loin, gare aux hommes imprudents qui s'approchent de trop près !

Nous découvrons également Mina, une lycéenne, sujette à des visions quasi permanentes de fantômes et entités surnaturelles. C'est une jeune fille qui nous apparaît d'abord comme apeurée, acculée et ployant sous le poids d'un pouvoir qui est pour elle une malédiction. Elle subit des cauchemars récurrents et énigmatiques qui la laisse épuisée. Ce personnage va beaucoup évoluer au fil de ses découvertes et des révélations qui vont être levées sur son père et la nature de ses dons. Elle va pouvoir avancer grâce à sa rencontre avec une apprentie chasseuse d'esprit Natsume. Toutes deux vont se lancer à la poursuite d'un tueur en série qui s'attaque essentiellement à des Yokaïs dans un Tokyo nocturne et inquiétant.

On avance à tâtons dans cette histoire, les tenants et aboutissants sont dévoilés par bribes, lentement  et l'on s'attache progressivement à chaque personnage. 

Patte de l'autrice

J'aime beaucoup le rythme de ce double récit qui prend son temps et pourtant ne ménage pas nos émotions et sait être tendu par moment voire haletant. Une atmosphère d'insécurité, de menace, de tension plane constamment sur les personnages. Le lecteur n'est jamais serein.



"Le chant des oiseaux dans les arbres redoubla d’intensité et une pluie fine et miroitante se mit à tomber d’un ciel sans nuages.
- Je n’ai pas pris de parapluie, se lamenta Mina en regardant le ciel d’un bleu limpide qui pleurait pourtant des larmes fraîches.
- Ça ne va pas durer. C’est le kitsune no yomeiri, les noces de la renarde, dit Reika avec un sourire.
- Les noces de la renarde ? Qu’est-ce que c’est ? demanda Mina, intriguée.
- Une vieille légende qui dit que lorsqu’il pleut par beau temps, un kitsune se marie quelque part dans la montagne, répondit Natsume en fronçant les sourcils.
- C’est un présage, il faut prêter attention à ce qui nous entoure, renchérit la nourrice."


Je me suis laissée enchanter par ce récit exotique. Le sortilège d'envoûtement m'a transportée d'un mot à une page, d'un chapitre à l'autre, avec délice et effroi. J'ai vibré avec les personnages, sursauté souvent, serré les dents aussi.  Comme pour Rouille, ce sont les sensations qui restent prégnantes encore, plusieurs jours après la lecture, des réminiscences d'un ressenti particulier et marquant pour un bon moment.

Une belle découverte : dans un Japon alternant entre époque contemporaine et Japon médiéval avec comme trait d'union la magie des Yokaïs.

Dimension Brocéliande


 🔮🌳🗡🧚
Dimension Brocéliande
Chantal Robillard (présentation)
Claudine Glot (présentation)
Rivière Blanche
août 2017
265 p.
ISBN : 9781612276717


Le recueil de nouvelles



1 - Estelle FAYE Cent retours (deuil/amour/fée Morgane/Brocéliande) ****
2 - Sara DOKE Le Ventre de l'arbre (Lancelot/Brocéliande) ****
3 - Pierre DUBOIS L'Histoire du monsieur dans la forêt (Brocéliande / amour) ***
4 - Jacques JOUET, Le Fils unique du Merle et de ma mère (Merlin / amour / merle) ***
5 - Justine NIOGRET Le Souvenir de sa langue (Maternité/Brocéliande/fée/violence) ****
6 - Anne FAKHOURI Amours entérines (Lancelot/email/marketing/édition) ***
7 - Claudine GLOT Moi, j'y croirai jamais ! (Brocéliande/fantastique) ***
8 - Emmanuel HONEGGER La Fée et le hérisson (hérisson, fée/poésie) ***
9 - Lionel DAVOUST Le Meilleur d'entre eux (Lancelot/Graal/pouvoir/amour)****
10 - Hélène M. LARBAIGT Feuille fée (Brocéliande/fée) ****
11 - Bernard VISSE You were only waiting for this moment (Merlin/Brocéliande) ***
12 - Pierre MARCHANT Sur les routes du Graal (Perceval/écuyer/Graal) ****
13 - OZÉGAN La Harpe de Merlin (conte/mythe/Brocéliande/poésie) ****
14 - Françoise URBAN-MENNINGER Biens mal acquis ne profitent jamais ! (conte/héritage/Brocéliande ) ***
15 - Marc NAGELS La Quête de Méliant (vieillesse/ chevalier de la Table Ronde/ Brocéliande/quête)***
16 - Elisabeth CHAMONTIN Les Topinambours de Viviane (humour, jeu de mots)**
17 - Hélène MARCHETTO Cai Hir (Chevalier de la Table Ronde/Arthur/ fratrie)**
18 - Séverine PINEAUX La Forêt des songes (illustrations, fantasy, Merlin, conte, féérie, métamorphose)****
19 - Frédéric REES Champlain l'Enchanteur (Québec, forêt, lettre) **
20 - Nicolas MEZZALIRA Le Mystère de l'Étoile Verte (fragments, Jules Verne, SF, fée, société secrète)**
21 - Patrick FISCHMANN La Fleur du chevalier (chevalier de la Table Ronde, amour courtois, Gauvain, Arthur, épreuve)***
22 - Hervé THIRY-DUVAL Le Fada de Féerie (fée, Brocéliande, imagination, solitude)***
23 - Claudine GLOT La Mort est un cheval pâle (mort, Brcéliande)****
24 - Chantal ROBILLARD Ne jamais baisser la garde ! (Brocéliande, brigade de police, contemporain)***
25 - Nathalie DAU Dame du val et doux dormeur (Brocéliande, amour interdit, métamorphose, Viviane)****
26 - Lionel DAVOUST L'Île close (Arthur, Mordred, conflit, père-fils, quête, combat, identité, réécriture)****
27 - Isabelle MINIÈRE Le Mystère de la forêt (forêt, Brocéliande, identité, couple)**


27 nouvelles autour de la forêt enchantée de Brocéliande où des héros de la Légende arthurienne : Merlin, Viviane, Lancelot, les fées et autres enchantements bretons. C'est inégal mais surtout riches et très variés. Une bonne anthologie qui permet de découvrir ou redécouvrir la plume de certains auteurs : Davoust, Faye, Doke, Niogret, Larbaigt, Marchant, ...

mercredi 22 janvier 2020

Love, be loved, leave, be left de Io Sakisaka




Love, be loved, leave, be left
Io SAKISAKA
Kana
environ 190 pages

tome 1

sorti en juillet 2016
mon avis :
tome 2
sorti en octobre 2016
mon avis : Yuna et Rio sont ici mis en avant et Yuna est ici en plein questionnement sur ses sentiments, sa confiance en elle. c'est un personnage assez naïf mais sincère. Toujours aussi mignon ce manga.

tome 3
sorti en janvier 2017
mon avis : Les relations se croisent et se complexifient un peu plus. J'aime voir les incertitudes envahir le coeur d'Akari qui est ici touchante. Le dessin est parfait, j'adore les regards et les inserts.

tome 4
sorti en juillet 2017
mon avis : L'amitié entre Yuna et Akari est solide et se construit malgré ou plutôt grâce à leurs différences. Des quiproquos rendent les situations (presque)inextricables pour ces cœurs sensibles. C'est toujours aussi kawaï.




tome 5
sorti en novembre 2017
mon avis : Entre les prises de conscience, les avancées de certains : tout devient confusion des sentiments dans ce tome fort charmant !

tome 6
sorti en mai 2018
mon avis : Les garçons de cette série évoluent dans leurs sentiments : Rio ouvre enfin les yeux et sort de sa boucle quand Kazu, plus discret privilégie l'amitié à l'amour. C'est tendre à souhait !

tome 7
sorti en novembre 2018
mon avis : La fête du lycée une bonne occasion d'emmêler les coeurs ! Un tome réussi et qui va être révélateur et accélérateur pour certains dans leur rapprochement. J'aime toujours autant les personnages auxquels je m'attache à chaque tome un peu plus.

tome 8
sorti en mai 2019
mon avis : Arrivé d'un nouveau garçon dans l'histoire qui ajoute un peu de tension et des questions à tous ces cœurs palpitants. Toujours aussi mimi !

tome 9
sorti en novembre 2019
mon avis : La Saint-Valentin et son lot de doute, de joie et de déception ! Un tome qui nous laisse dans l'attente d'une réaction de Kazu (mon personnage préféré). Il va être long d'attendre le tome suivant.





 Yuna et Akari sont deux lycéennes aux caractères fort différents (l'une timide, l'autre confiante, en apparence). Leur amitié va se renforcer et les faire évoluer au fil de leurs rencontres amoureuses et de leur confidences. L'amour et le sentiment amoureux sont au centre de leurs préoccupations. Les quiproquos, les non-dits vont se succéder et provoquer des situations embarrassantes, problématiques et empêcher les relations de s'épanouir sereinement. Ce manga est aussi l'occasion de parler des relations jeunes/parents, du divorce, de l'orientation, des choix de vie et bien sûr des moments forts de la vie lycéenne. Le dessin est très doux et expressif. Le point fort de cette série reste la relation des personnages entre eux, leur questionnement et leur évolution au contact des autres. Une série toute mignonne et sensible, idéale pour les fleurs bleues comme moi. 

plus que trois tomes pour conclure cette saga shojo bien mignonne.

mercredi 8 janvier 2020

Kamuya Ride, tome 1



crédits : Vega
 👘💣👘
Kamuya Ride, tome 1
Masato Hisa
Vega
juillet 2019
208 p.
ISBN:9782379500558

Texte d'éditeur

 Dieux, monstres, magie, combats et intrigues royales... bienvenue dans les temps mythiques de la naissance du Japon.
Japon, vers l'an 400. Le Royaume s'embrase. La révolte gronde chez les chefs de clans locaux, opposés aux maîtres du pays, la dynastie Yamato. Pour réprimer la rébellion, une armée est envoyée par le Roi avec à sa tête son propre fi ls, Yamato Takeru. Cependant, les troupes comme le prince subissent une lourde défaite dans leur périple vers l'Ouest. Le jeune homme ne doit son salut qu'à l'intervention d'un étrange combattant, Kamuya Ride, qui s'attaque à ce qui semble être la source de la dissidence : d'anciennes divinités soudain revenues des limbes. Yamato Takeru découvre que derrière les complots, se cachent les Dieux des différentes provinces du Japon, endormis depuis le début du règne des Hommes. C'est donc l'équilibre du Royaume tout entier qui est menacé...


 Contexte de lecture

 Je remercie la maison d'édition Vega pour l'envoi de ce manga et les organisateurs de la Masse critique Babelio pour l'organisation.



Ce que je retiens de ce manga...

Un seinen de combat assez classique qui n'a pas su me transporter.
Le dessin est particulier et parfois déconcertant. J'aime beaucoup la tenue de Kamuya Ride entre samouraï traditionnel et cyborg.
L'intrigue est assez linéaire et les combat rapides et rythmés. Ce tome se dévore rapidement.
Trois personnages intéressants avec un combats entre humains et dieux. mais, je reste sur ma faim. J'ai peur que la suite soit une succession de combats sans grand intérêt. Malheureusement, je ne poursuivrai pas l'aventure.

tous les livres sur Babelio.com

samedi 4 janvier 2020

L'Arrache-Mots #PLIB2020

 
Crédits : Hachette

 📚📙💖📗📚
L'Arrache-Mots #PLIB2020
Judith Bouilloc
Hachette
mai 2019
295 p.
#ISBN:9782016270080 

" Je n'ai pas le même rapport aux livres que vous. Si j'aime les livres, ce n'est pas pour l'évasion qu'ils me procurent, c'est parce qu'ils rendent claires les pensées humaines qui autrement sont troubles, décousues et intempestives. "

Le texte d'éditeur

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.

Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !

Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.


" Toute lecture est une représentation. Je donne mon propre sens à ce que je lis."

Le contexte de lecture

Lecture dans le cadre d'un challenge le Tournoi des élites et l'épreuve des startèges pour la team guérisseurs du PLIB. 

Crédits : PLIB
 " Le terme arrache-mots désigne quelqu'un qui intériorise tellement sa lecture à voix haute que les phrases se décollent des pages. Grâce à la puissance de son imaginaire, elles peuvent se transformer en décors ou en silhouettes mouvantes."

La Petite histoire

Iliade, après une déception amoureuse, accepte de partir pour la Cour royale et de rencontrer son futur époux, un homme secret et distant. Elle va également distraire la reine grâce à son don magique qui lui permet de donner vie aux récits qu'elle conte.  Iliade est une indécrottable romantique, comment va-t-elle épouser un homme à la réputation d'intransigeance et de rigueur. Parmi les habitués de la Cour, se cachent des intrigants qui complotent pour destituer le Roi. Quel rôle Iliade va-t-elle prendre dans ces jeux dangereux ?

" Peut-être lisez-vous trop de romans ? Peut-être que les mots forment une barrière autour de votre conscience ? Ce ne sont que des hypothèses. En vérité, vous êtes un mystère. En votre présence, je n’entends que le silence, comme le rêve d’une pensée libre."

Ce que je retiens de ce roman...

 L'autrice grande admiratrice de la Passe-Miroir nous plonge dans un univers de fantasy où la nature et les intrigues de cour prennent la part belle. Il y a de la magie mais distillée à petites doses notamment à travers le don de lectrice de l'héroïne. 

" Et comment travailler mon imagination ?
- En croisant les univers, en inventant ce que les mots ne disent pas. Rêve les blancs entre les lignes, déploie tes propres histoires et tes propres visions."



Les personnages sont très bien construits on s'attache à chacun d'eux, on les apprivoise petit à petit. 
L'évolution de la relation entre Iliade et son futur époux est magistralement menée. 

L'intrigue se complexifie au fil du récit et s'agrémente de citations littéraires qui apportent un supplément d'âme à une écriture déjà très poétique, fraîche et fluide. La plume donne à voir un monde imaginaire doux, désuet et romantique. Dans la tour de Babel, j'ai cru un moment être perdue dans la bibliothèque du Nom de la Rose, comme ensorcelée. 

" L'imagination est comme un muscle. Pour la développer, tu dois la nourrir et la faire travailler."

La romance est réussie, l'émotion et la tension arrivent à point nommé. 


De nombreuses références littéraires, une forte influence de la Passe-Miroir sont à la fois un hommage et la faiblesse de ce roman. Mais la magie des mots opère et la lectrice que je suis est conquise. L'écriture est fluide et addictive. J'ai dévoré ce livre, au sens figuré et sans goût d'encre amère. Une fois le livre refermé, un doux parfum de jasmin laisse son empreinte dans l'air...



" La phrase se recolla sagement sur la feuille et Iliade compris, à la faveur d’un long baiser, qu’il existait un langage aussi puissant que celui des mots."




Aiden Jones, tome 1 : La marque #PLIB2020


Crédits : Au Loup

Aiden Jones, tome 1 : La marque #PLIB2020
Catherine Loiseau
Au Loup
Mondes infinis
septembre 2019
244 p.
#ISBN:9791093950730 

 Le texte d'éditeur
 Londres, 1880, quelques décennies après l’invasion de la ville par des elfes, dragons et fées. Ces êtres magiques ne furent vaincus qu’au prix d’une guerre dévastatrice menée par les Magiciens du Collegium.
Aiden Jones est chasseur de critters, ces lutins, gnomes et autres pixies qui infestent encore les quartiers de Londres. Doté de pouvoirs magiques latents, il rêve d’entrer à son tour au Collegium qui forme les magiciens de la Reine Victoria.
La possibilité d’activer ses pouvoirs semble enfin à portée de main lorsqu’il apprend qu’une prime exceptionnelle sera accordée pour la capture d’un essaim de critters.
Sa quête le mène alors dans les beaux quartiers où il croise la route de Grace Fairchild, une jeune noble qui va lui proposer un pacte inattendu. Une rencontre qui le mènera peut-être plus loin encore que ce qu’il avait prévu…

Le contexte de lecture

Lecture pour le Tournoi des élites et l'Epreuve des stratèges dans le cadre du PLIB 2020.  je valide une partie du Menu Gourmand avec cette lecture d'un pré-sélectionné. J'avais envie de lire de la fantasy et ce roman me tentait bien, la couverture avait accroché mon regard dès sa sorite, elle est signée Sarah Feruglio.


crédits : PLIB
La petite histoire

Nous suivons un chasseur de critters, Aiden Jones, jeune garçon de 14 ans, dans un Londres steampunk du 19ème siècle. ce dernier travaille seul dans les égouts de la capitale pour traquer fées, lutins et autres gnomes qui parasitent la cité. Son monde bien ordonné et peu enrichissant dans tous les sens du termes va être chamboulé par une tornade blonde et riche du nom de Grace qui va mettre à mal ses convictions et son rapport aux créatures  magiques. 


Ce que je retiens de cette lecture...

L'univers steampunk dans un Londres ayant connu une fracture entre monde réel et magique est très réussi; J'aime beaucoup l'univers steampunk, même si ici il n'est qu'en toile de fond. Très vite l'autrice nous entraîne dans le sillage d'Aiden à travers les quartiers pauvres et les égouts de Londres puis vers les quartiers plus huppés. Nous explorons un microcosme où les petits métiers ont leur importance dans cette cité. 

On retrouve la débrouillardise d'un Oliver Twist incarné par Aiden, la magie de Mary Poppins dans l'air ambiant et la fantaisie et l'espièglerie d'une Fifi Brindacier avec Grace. C'est très palpitant, le rythme est soutenu, on ne s'ennuie pas dans les dédales des égouts à la recherche des petites créatures magiques. La relation des deux personnages principaux évolue pour notre plus grand plaisir : chacun apprend de l'autre. Une amitié solide se crée au fil des aventures. 

J'ai trouvé la plume addictive et fluide, un vrai régal. 


Un roman de fantasy jeunesse réussi : j'ai adoré découvrir Aiden, un personnage sensible qui va évoluer tout au long du roman. Grace est un personnage féminin haut en couleurs qui complète harmonieusement le héros. L'univers développé avec la chasse des critters, un Londres steampunk est bien construit. Y a plus qu'à attendre la suite ! 

Une saison chez les sorcières, tome 2 : Hiver

Crédits : Editions du Lumignon
Une saison chez les sorcières : Hiver
Anaïs Goldemberg
Editions du Lumignon
septembre 2015
76 p.

Le texte d'éditeur
Dans l’immense forêt, il n’y a plus un bruit : tous les animaux se sont assoupis brusquement à l’approche de l’hiver.
Un froid glacial s’abat sur les bois, et les sorcières s’inquiètent pour leurs amis qui dorment dehors. Comment les protéger ? Grogragrou, le monstre doux, est quant à lui atteint par un bien étrange rhume…
Décidément, cette nouvelle saison ne sera pas de tout repos pour les sorcières !


Ce que je retiens de cette lecture...

Nouvelle aventure pour nos 25 sorcières qui voient arriver l'hiver bien avant l'heure. Elles mettent alors tout en œuvre pour protéger les animaux de la forêt. Une histoire toute douce à découvrir au milieu de la saison glaciale près d'un feu de bois ou sous la couette des bougies réconfortantes autour de soi. Les illustrations colorées accompagnent un texte frais, léger comme un flocon de neige.

 

Trois histoires de Noël : Qui a embrassé le Père Noël ?/Sous le gui


Crédits : France Loisirs/ HQN

Trois histoires de Noël : 
Qui a embrassé le Père Noël ?
Louisa Méonis
France loisirs
octobre 2018
 114 p.

Le texte d'éditeur
Cette fois-ci, c’en est trop ! Gwenlan veut bien faire un effort, mais il devrait y avoir des limites à la torture quand même. C’est une chose qu’Étienne, son ex-mari, l’ait quittée il y a deux ans pour se mettre en couple avec son collègue et meilleur ami, mais voilà qu’elle doit maintenant assister à leur mariage qui aura lieu… la veille de Noël ! Autant dire qu’elle se serait volontiers passée de ce cadeau. D’autant plus que, pour faire bonne figure, Gwenlan va devoir trouver quelqu’un pour l’accompagner et, même si elle a cédé à la pression de son entourage en s’inscrivant sur un site de rencontres, c’est loin, très loin d’être gagné. Mais tout n’est pas encore perdu : peut-être que le père Noël pensera à elle cette année ?
 

Ce que je retiens de cette lecture
 Une histoire de Noël coquine et drôle, sans prétention. Smarties, le personnage féminin est le point fort de cette histoire (mère de 3 enfants, divorcée, en galère et avec quelques kilos en trop, 36 ans, recherche l'amour désespérément et sans le savoir).
 

Crédits : France Loisirs/ HQN
Trois histoires de Noël :
Sous le gui
Angela Morelli
France loisirs
octobre 2018
46 p.


Le texte d'éditeur
 Quand Julie se retrouve coincée dans le hall de son immeuble, incapable de débloquer la serrure de sa boîte aux lettres où sont enfermés les cadeaux de Noël de ses enfants, c’est Nicolas, son nouveau voisin, qui vient à son secours. Une aide providentielle, qui la trouble infiniment. D’abord parce que, d’habitude, c’est son rôle d’aider les autres ! Mais surtout parce que Nicolas est terriblement séduisant, et qu’il éveille en elle des émotions qu’elle croyait disparues à jamais, depuis qu’elle a perdu son mari, trois ans plus tôt. Et comme, dans les jours qui suivent, elle ne cesse de penser à son mystérieux voisin, elle finit par décider de suivre son instinct et lui propose de passer le réveillon de Noël chez elle…

Ce que je retiens de cette lecture

Une romance toute mignonne mais qui aurait supporté un développement pour plus d'émotions.

Pour ce recueil de nouvelles, mon avis : 
 
Trois histoires de Noël fort différentes avec chacune leur point fort : j'ai adoré la première où l'humour et la romance sont justement dosés, la deuxième est toute mignonne et un poil trop courte, la troisième vaut le détour pour le personnage féminin drôle et sans chichi. 

Le Bois-sans-Songe #PLIB2019

crédits : Magic Mirror
Le Bois-sans-Songe
Laetitia Arnould
Magic Mirror
octobre 2018
456 p.
#ISBN:9791097222086


Le texte d'éditeur
Il est des larmes qui ne sèchent pas. Il est des blessures qui restent ouvertes.
Il est des êtres qui les surmontent quand d’autres finissent par sombrer.
Il est ceux qui les gardent en eux. À jamais.
-

Comment survivre quand on est la seule personne éveillée parmi des êtres en proie à des cauchemars éternels ?

Princesse héritière de Modighjem, Liv se retrouve isolée, prisonnière de son pays désormais morne, séparée du reste du monde par un bois infranchissable, né le soir de la malédiction. Jusqu’au jour où son destin erratique croise celui de ce personnage entouré de ténèbres, avec son parapluie pagode et ses airs de prince maudit…
-
Pourquoi continuer à vivre quand les personnes qui nous étaient chères ont été massacrées, quand une principauté entière a sombré face à la rage des hommes et que l’on est seul, le dernier représentant de son peuple ?

Lennart Leifsen a choisi la vengeance comme raison d’exister. Retranché dans son lugubre manoir, penché sur son rouet, il tisse chaque soir, à partir de ses larmes, le sort qui maintient les Modigs sous le joug de ses tourments. Jusqu’à ce que survienne cette jeune fille dépenaillée, aussi agaçante qu’inconsciente, et que les larmes providentielles se refusent à lui…


Le contexte de lecture

Une lecture de saison, j'adore lire des contes à cette période de l'année et ce roman me fait de l’œil depuis un moment. J'ai adoré plonger dans ce monde de fééries et de maléfices.
La couverture réalisée par Mina M. est magnifique et totalement raccord avec cette histoire.

La petite histoire

Liv, fille du roi de Modighjem va se retrouver plongée comme son peuple dans une malédiction cauchemardesque, mais elle sera la seule à pouvoir agir et se mouvoir alors que tous les sujets du royaume vivent un cauchemar éveillé. La cité est totalement enclavée par un bois ensorcelé qui les tient prisonnier. Liv va échapper à cette forêt maléfique et rencontré Lennart Leifsen, l'habitant d'un manoir à proximité du bois maudit. Un personnage glacial, guindé et au regard d'une infinie tristesse. Le feu qui brûle dans le coeur de Liv va rencontrer la glace de son hôte hautain... des étincelles ne vont pas tarder à apparaître entre ses deux êtres. 

Ce que je retiens de cette réécriture de conte...

 J'ai apprécié l'univers magique créé : rien n'est laissé au hasard et les réminescences du conte de la Belle au Bois Dormant trouve une résonnance nouvelle et fraîche, revigorante. J'aime ce bois sensible qui reproduit les états d'âmes de son créateur tout comme le manoir qu'il habite. La nature et les objets s'animent, la magie sature l'air alors qu'elle aurait dû disparaître complètement de ce monde. Les pouvoirs de Lennart sont magnifiques et j'aurai voulu plus d'intéraction avec le parapluie magique. La richesse du monde imaginaire créé et des éléments magiques disséminés est fabuleuse.

L'intrigue retravaillée ici, nous mène de fausses pistes en révélations vers une vérité plus nuancée que celle des contes. J'ai aimé la plume de bout en bout, elle m'a emporté avec ses moments de pause et ses reprises effrénées. L'écriture est fluide et délicate, vive et précieuse à la fois, idéale pour ce texte merveilleux.

Venons-en aux personnages qui ont été particulièrement soignés. 
Liv est un personnage solaire qui voit le bon en toute personne mais qui est loin d'être niaise pour autant. Elle n'apprécie pas la guerre qui fait des victimes dans les deux camps. Elle déplore les méthodes expéditives avec lesquelles sont pères à repousser leurs ennemis. Elle est une fille d'action, curieuse et déterminée. Sa force réside dans sa volonté quasi inébranlable.

Mon personnage préféré est un être torturé à la beauté glaciale :  le bien nommé Lennart. Sa fêlure date de son enfance et du désamour de sa mère.  J'ai apprécié toutes ses confrontations avec Liv et son évolution au fil de l'histoire. Il va s'affranchir de son passé pour se donner le droit de vivre ou de mourir comme il l'entend.
C'est le point fort de cette histoire : la relation , la rencontre de ces deux-là.

Les autres personnages ont leur place et leur rôle bien établi, ils sont très bien travaillés et apportent les éléments nécessaires pour éclairer l'intrigue mais ce conte est avant tout une magnifique romance où la tension est vive à chaque instant.



Une belle écriture et une revisite pleine de magie et d'émotions avec un univers sombre et des personnages intrigants. Cette réécriture du conte la Belle au Bois dormant vaut que l'on se perde dans la forêt. La couverture réalisée par Mina M. est un enchantement qui retranscrit l'atmosphère et les personnages à merveille.

Le Seigneur des anneaux, tome 2 : les deux tours

Crédits : PKJ


Le Seigneur des anneaux, tome 2 : les deux tours 
J.R.R. TOLKIEN
Pocket jeunesse
septembre 2017 (édition 2015)
648 p.
ISBN:9782266282376

Le texte d'éditeur

La petite histoire

La Communauté de l'anneau est divisée et nous suivons dans un premier temps, Aragorn Legolas et Gimli qui sont partis à la poursuite des Orques qui ont enlevés Pippin et Merry, ensuite nous retrouvons Frodo et Sam accompagnés de Gollum. Les épreuves que subissent les compagnons sont plus périlleuses au fur et à mesure de l'avancée du récit. Désespoirs et espoirs se succèdent  et les luttes font rage.

Ce que je retiens de cette lecture..

Un tome plus sombre surtout dans la deuxième partie. J'aime beaucoup les relations entre les personnages et les descriptions des paysages variés et dévastés que nos héros traversent. La rencontre avec les Ents est magique et mémorable. J'aime également beaucoup le personnage de Faramir, ses valeurs chevaleresques l'honore. Un fantasy immersif que j'ai apprécié de relire.

Les Royaumes de Nashira, tome 1 : Le Rêve de Talitha

crédits : PKJ
🔮🗡❄💙⛓

Les Royaumes de Nashira, tome 1 : Le Rêve de Talitha
Licia TROISI
Pocket jeunesse
mars 2014
470 p.
ISBN : 9782266232166

Le texte d'éditeur

Nashira est un monde où l'air est le plus rare : seuls les grands arbres qui couvrent l'empire de Talaria peuvent produire une pierre mystérieuse qui est capable de le retenir. Toutes les villes vivent dans leur ombre et un ancien dogme empêchent les habitants d'observer directement le ciel et les deux soleils. C'est là que Talitha, fille du comte du royaume de l'été, a toujours vécu. Jusqu'à ce que la mort soudaine de sa sœur bien-aimée l'oblige à prendre sa place dans le monastère. Mais Talitha est une combattante et la vie, avec ses intrigues et ses interdictions, ne lui conviens pas, elle prévoit avec l'esclave Saiph de s'échapper. Ils ne savent pas encore que les prêtresses protègent un secret : le monde doit être détruit, menacés par un mal qui va bientôt tout transformer en un cauchemar de feu. Seulement un être de race inconnue, et secrètement emprisonné comme un hérétique, peut les sauver. Dans un univers rigide divisé entre les esclaves et les hommes libres, la foi et le doute, la vérité et l'obscurantisme, Talitha devra faire face à un voyage sur les terres froide de Talaria et trouver la seule réponse qui peut sauver Nashira.

Le contexte de lecture

 Ce roman traîne dans ma PAL depuis 3 ans. je me décide enfin a l'en sortir. il colle parfaitement à la saison avec cette couverture hivernale magnifique signée Paolo Barbieri. Je pense que définitivement c'est la fantasy mon genre de prédilection. J'aime découvrir un nouveau monde imaginaire avec ses règles, sa faune et sa flore, ses personnages, ses dogmes, ses guerres. 

La petite histoire

Talitha est une jeune comtesse de 17 ans, hargneuse, impulsive qui va voir son destin bouleversé par un événement tragique. Elle habite le Royaume de l'Eté et est issue d'une famille riche de Talarites, elle a un esclave comme ami Saiph. Son esprit rebelle va l'emporter à travers Talaria dans une course effrénée et éprouvante vers la vérité, vers sa liberté.

Ce que je retiens de cette lecture...

   L'univers de Talaria et ses quatre Royaumes(un par saison), ces deux soleils et ses deux lunes semble au bord de l'apocalypse avec les révoltes d'esclaves qui se multiplient et le climat qui change trop vite. Nous découvrons avec les deux héros l'étendue de ces royaumes, leurs secrets et complots, les lois qui régissent ce monde prêt d'exploser, la variété des paysages et la survie grâce aux arbres qui apportent un air respirable les talareths. Dans ce monde, la magie existe et elle est pratiquée par une élite grâce à la Pierre de l'Air. Les prêtresses et prêtres, seuls ont le don de magie. L'on découvre des dragons dans ce paysage ravagé, des créatures asservis par les Talarites. deux peuples co-existent : les Talarites, caste des maîtres et hommes libres et les Femtites, caste d'esclaves.
 
Le rythme de l'histoire nous emporte et accélère au fil des pages.

Un roman de fantasy somme toute assez classique avec une héroïne qui n'a pas froid aux yeux malgré la chaleur de son Royaume d'été. Talitha est vraiment un personnage solaire et rebelle. Saiph, son esclave est tout son contraire et la complète harmonieusement avec son flegme et son calme. 
Ce sont les personnages qui subjuguent d'abord dans ce récit, leur relation, leur caractère.
Le père de Talitha est le méchant par excellence cruel, impassible, rageur, despotique. On comprend de qui Talitha tient son caractère frondeur et colérique, impulsif.
La quête dans laquelle nos deux héros vont se voir plonger malgré eux semble vaine et sans espoir, mais ils avancent ensemble à chaque épreuve sans rien lâcher de leurs convictions.





WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...