dimanche 1 octobre 2017

Le Gondolier des Ténèbres de GUDULE et Xavier COLLETTE


❤❤❤❤

Le Gondolier des Ténèbres 

et autres contes de la peur

GUDULE et Xavier COLLETTE

Mic Mac

octobre 2010


L' Histoire


Oyez, oyez, jeunes gens ! Connaissez-vous l’histoire du bûcheron qui, pour avoir pactisé avec le Diable, paya de sa propre vie ? Et celles de la bête aux crocs rouges et de l’ogre du Bois-minuit, condamnés à errer sans fin au plus profond des Ténèbres ?
Les 5 histoires contées dans ce livre sont de celles qu’on préfèrerait n’avoir jamais entendues. Elles vous glacent le sang, vous font perdre l’envie de rire… Et pourraient bien voler jusqu’à votre raison-même.
Car dans ces lieux d’un autre monde, où rôdent les créatures les plus viles, nul n’a jamais osé s’aventurer, à moins d’y perdre la vie.
Alors, prenez le temps de réfléchir, sombres inconscients ! S’il vous est facile de fouler les chemins tortueux du gondolier des Ténèbres, qui sait, en revanche, si vous saurez trouver l’issue !

Âmes vulnérables, s’abstenir…



Mon avis 


 Il flotte un air soufré dans ces contes où métamorphoses et pactes avec le diable foisonnent. 
Mon conte préféré sur les cinq est le premier La Bête aux crocs rouges : cruel et beau à la fois.


Les illustrations de Xavier Collette apportent inquiétude et ravissement à ces contes de facture classique avec quelques messages de sagesse en prime. 

A découvrir.



" Que me sert d'être libre si je meurs de faim ? Je voudrais me suffire à moi-même, n'attendre rien de personne. N'être assujetti ni aux humeurs des uns, ni aux désirs des autres, ni à l'obligeance de celui-ci, ni à la bonté de celui-là. Car le voilà le bonheur véritable : se satisfaire de ce que la nature nous offre à foison, le suc de la terre et l'eau du ciel... Messire le Diable, je voudrais être un arbre." 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...