mercredi 3 janvier 2018

Cinder

ūüφūüĒßūüĆė❤


Chroniques lunaires 1
Cinder

Marissa MEYER
Pocket Jeunesse
mars 2013
414 p.

Nous rencontrons Cinder √† N√©o- Beijing, la capitale de la Communaut√© orientale, elle est m√©cano et r√©pare aussi bien l'√©lectro-m√©nager que les andro√Įdes. Cinder a la particularit√© d'√™tre mi-cyborg, mi-humaine et son destin va √™tre remis en cause par un secret qui la d√©passe...


Ma chronique

 Contexte de lecture


Ce livre me tentait depuis un bout de temps d√©j√† et je ne regrette pas d'avoir franchi la page de titre, mon seul regret : ne pas avoir la suite ! (√ßa attendra, je dois baisser ma PAL avant). 

 De l'auteur est sorti en fin d'ann√©e 2017 : Heartless revisite d'Alice au Pays des Merveilles, √† noter dans les envies de lecture...


On peut dire que cette lecture a √©t√© une belle d√©couverte tant sur le plan de la revisite, que de l'intrigue et des personnages. 

L'objet-livre

 La 1√®re de couverture et la 4√®me de couverture ont suffi √† me donner envie de d√©couvrir la saga des Chroniques lunaires : un r√©sum√© all√©chant avec cyborg, pand√©mie, invasion plan√©taire, revisite de conte. De l'originalit√© en perspective ...et le livre tient ses promesses. 


Le titre

 L'h√©ro√Įne n'aura jamais aussi bien port√© ce nom de Cinder qui signifie Cendres

[SPOILER]

En effet, elle cauchemarde un feu, une chaleur insoutenable et une souffrance atroce. Elle a des bribes de souvenir de son soi-disant accident o√Ļ son corps a disparu en partie en cendres. 

La couleur grise de la cendre rappelle √©galement la couleur de la Lune... 

[fin SPOILER]

Le contenu

 Les th√©matiques abord√©es : les tractations politiques, l'√©pid√©mie, la diff√©rence, l'asservissement... donnent de l'√©toffe √† ce conte futuriste o√Ļ l'amour n'est qu'en toile de fond. 

L'intrigue est tr√®s bien men√©e : une visite de la ville, un focus sur l'h√©ro√Įne et tr√®s vite l'encha√ģnement des √©v√©nements d√Ľ √† l'√©pid√©mie qui va pr√©cipiter Cinder dans l'action.
Pour bien garder ce rythme haletant, l'auteur favorise des chapitres courts, n'épargne pas les héros qui voient mourir des proches victimes de l'épidémie.
Les dialogues ajoutent à la fluidité de l'action et donnent à sentir les caractères des protagonistes.
L'univers cr√©√© par l'auteur est coh√©rent, futuriste mais juste avec ce qu'il faut de technologie, des andro√Įdes, une technologie cyborg avanc√©e, et surtout une sup√©riorit√© technologique de la Lune et de ses habitants.


 Ecriture et style de l'auteur

Je ne jugerai pas trop du style de l'auteur vu que c'est une traduction. Je parlerai surtout de fluidité, de cohérence et d'écriture addictive qui font que l'on dévore le livre en quelques heures, sans effort, sans temps mort.

 Les personnages

Cinder est un personnage attachant avec un caract√®re fort et donc une h√©ro√Įne parfaite avec un pass√© flou, une vie  difficile aupr√®s d'une belle-m√®re qui la m√©prise pour ce qu'elle est : une cyborg. Elle s'affirme au fil du roman et ne m'a pas d√©√ßue une seconde.

Kay, le prince est un personnage plus nuancé que Cinder moins frontal, réfléchi, intelligent, stratège également. il a toutes les qualités requises pour être un roi bienveillant. J'attends de lire la suite pour me déterminer sur son caractère.

J'ai beaucoup appr√©ci√© le Docteur Erland, Iko, l'andro√Įde et le personnage de Peony, demi-sŇďur de Cinder.

Linh Adri est au m√™me niveau que la Reine Levana dans ce premier opus, sur le plan de la cruaut√©, l'aigreur, la rancŇďur et le souci de vengeance. Levana a en plus le pouvoir, ce qui la rend plus n√©faste et funeste.

Le personnage le plus intrigant est Cress qui communique avec Cinder depuis la Lune et l'aide à révéler la vraie motivation de la reine Levana.

Des personnages somme toute bien fouillés, nuancés et que l'on a envie de retrouver très vite.

Ressenti et bilan

Un roman SFFF plein de surprises,  une revisite de conte tr√©pidente, une lecture addictive et des personnages aux caract√®res bien tremp√©s, un tr√®s bon d√©but de saga.

 Mise en r√©seau : les couvertures


Pour finir j'ai r√©f√©renc√© ici quelques couvertures de ce roman que je trouve int√©ressantes √† √©tudier dans leurs diff√©rences pour bien voir les us et coutumes de chaque pays qui publie le livre. 
J'ai d'abord √©t√© intrigu√©e par la r√©√©dition du livre en France avec une nouvelle couverture tr√®s diff√©rente et je vous donne mon ressenti . 

Couverture originale calquée sur l'américaine



 Soulier rouge, m√©canisme cyborg en transparence et √©clairage lunaire tout est dit et le titre suffit √† deviner le
lien avec le conte classique de Cendrillon. 




 Sur cette couverture, l'on retrouve le carrosse de    

Cendrillon mais l'on ne voit absolument pas que Cinder

est une cyborg. C'est tr√®s romantique comme 

repr√©sentation de ce conte pourtant futuriste. 

Je pr√©f√®re nettement la premi√®re couverture : seul 

b√©mol la couleur rouge de la chaussure qui ne colle pas 

au personnage.


Pour le plaisir des yeux d'autres couvertures à travers

le monde : 

Corée
Italie / RP Tchèque


Vietnam
Portugal
  
Espagne
Hongrie
Ta√Įwan
Japon
Russie

Turquie
Tha√Įlande





Suède




Espagne
Allemagne





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...