mardi 3 avril 2018

#PLIB2018 Sirius de Stéphane SERVANT (rappel)


©

  🌟🌟🌟🌟🌟

Sirius

Stéphane SERVANT 

épik

Rouergue

août 2017

#ISBN:9782812614330


 "Un poète a écrit ça un jour : Il n'y a pas de chemin. Le chemin, ce sont les traces de tes pas. "


L'Histoire


 Alors que le monde se meurt, Avril, une jeune fille, tente tant bien que mal d'élever Kid. Entre leurs expéditions pour trouver de la nourriture et les leçons données au petit garçon, le temps s'écoule doucement... jusqu'au jour où le mystérieux passé d'Avril les jette brutalement sur la route. Il leur faut maintenant survivre sur une terre stérile pleine de dangers

" Kid avait alors compris que la beauté ne pouvait se départir de la liberté. Ce que l'on possède finit par perdre tout éclat. Comme si la liberté était l'essence même de la beauté."

Ma chronique 

 J'ai entendu beaucoup de bien de cette histoire que j'ai voulu découvrir très vite et je ne regrette absolument pas ce choix. C'est un coup de coeur. #PLIB2018 et 
#9782812614330

Un pas après l'autre, l'on suit Avril sur la route périlleuse qui va la conduire à une renaissance en harmonie avec la nature, loin de la violence des hommes. C'est une histoire pleine d'espoir malgré les épreuves douloureuses que traversent les héros de cette aventure, à savoir Avril et son petit frère Kid. 

"Les silences et le mensonge étaient un poison et les mots avaient le pouvoir de consoler."

La couverture et la typographie 

J'aime cette couverture où les deux personnages nous apparaissent tout deux, petits, sur ce chemin qui file vers la montagne, vers la Lune et le ciel sous la constellation du chien et l'étoile la plus brillante  : Sirius.  
Le choix d'une typographie aérée rend très confortable la lecture de ce pavé de plus de 450 pages.
Les chapitres sont courts et permettent eux aussi de découvrir cette aventure aux péripéties multiples, à rapprocher de l'Odyssée d'Ulysse, l'Odyssée de Pi et autres robinsonnades ou récits de survie, sans temps mort. 

" Elle est là, la vraie fin du monde, Avril. Sans amour, le monde est un désert."

Les thématiques et le contenu du livre

L'auteur nous plonge dans un monde qui se dévoile peu à peu et révèle toute sa noirceur. 
La noirceur de l'homme et de ses crimes. Un homme, destructeur de la nature (pollueur, exterminant les animaux,...), auto-destructeur (suicidaire, anthropophage...).  Au milieu de cette humanité déclinante, stérile à cause d'un virus, une poignée d'humains résistent à la folie. 

 " Autour d'eux, tout était blanc, moelleux et immaculé, calme et tranquille. La neige avait ce pouvoir-là. De réenchanter le monde, le plus cruel des mondes."

C'est un récit de survie intense, où les souffrances physiques ( de la faim, la soif et les blessures) ne sont pas épargnées aux divers protagonistes mais les souffrances morales cachées, secrètes, tabous ne sont pas moins dévastatrices. 

 " La violence des mâles humains était inconcevable. 
Quelle autre espèce tuait ses femelles ? "

La folie habite plusieurs personnages où les a habité un moment comme : Darius, Herik, le Conteur, Avril, Rosine. 


" - Mais à quoi ça sert d'être différent ? 
  - Si on était pareils, ce serait ennuyeux, non ? " 

Les animaux quant à eux sont porteurs de vie, d'espoir. C'est grâce à eux que les hommes qui leur font confiance, restent debout et avancent. 

L'univers dans lequel évoluent les héros est détraqué, au niveau du climat (été et froid intense se succèdent dans une même journée), il subit des tremblements de terre quasi quotidiennement, les chutes de météorites s'intensifient et embrasent la planète. Un véritable monde d'apocalypse. Nous sentons comme un compte à rebours enclenché que les numéros de chapitres soulignent, vers une fin du monde annoncée. 


" La Terre était pareille à un cheval rendu fou par un serpent."

 "Appuyé contre le chambranle, il contempla le monde pris sous une gangue de glace qui scintillait dans le soleil du matin. 
Les montagnes enturbannées de neige étaient toutes proches."

Et pourtant, on ne sombre pas dans le désespoir car Avril et Kid tiennent à la vie, s'y accroche viscéralement. 

" - Mais parce que la terre n'est pas comme l'homme.
Elle n'a pas cette conscience qui pousse parfois l'homme au suicide. 
Ce qui est vivant veut rester vivant. La survie est inscrite dans nos gènes."

Les personnages

Nous découvrons de nombreux personnages humains et animaux sans distinction qui sont tous très attachants ou terrifiants. 

Avril est une jeune fille avec la peur au ventre, mais farouche et déterminée. 

" Avril eut l'impression de dormir quelques secondes à peine, le temps d'un battement de paupières, de la chute d'une étoile, d'un baiser sur le front d'un enfant. " 

Kid, un enfant sauvage en harmonie avec la nature et ami des animaux qu'il comprend et avec qui il dialogue en pensée. 
Madame Mô, une vieille femme aveugle et bienveillante.
Sirius, un petit cochon intrépide et plein de vie
Darius le "garçon-mort", au visage à moitié brûlé fou, obsessionnel et destructeur  (chef des Etoiles Noires)
Artos, une ourse patiente et tenace
Jasper et Rosa perdus, affamés, anciennes étoiles noires (brigade de mort)
Esope est l'âne blanc, têtu et acharné

" Esope, dit-on, racontait des histoires où les animaux donnaient des leçons aux hommes. " 

"Esope, tu me dis : 
Le coeur est comme l'homme. Il a besoin de marcher sur les chemins. C'est en marchant qu'il trouve sa route."

Le Conteur, compagnon de route d'Esope, est un ancien écrivain, solitaire et sage


 " Je t'ai dit que les histoires étaient comme un bon bout de pain. Qu'elles pouvaient nous nourrir. Mais il arrive aussi que les mots s'entassent au fond de nous comme des pierres dans un sac. Ils nous entraînent alors vers le fond. " 

"Tu sais d'où vient la tristesse, Avril ? 
Elle vient des silences. Pas des mots."
Nolan et son père Herik ( sournois et fous)
Rafik : un garçon qui survit par les trafics au milieu des réfugiés. 
Un : un rat qui soulèvent ses semblables pour détruire la ville des hommes. 


 " La terre qui avait autrefois le goût des herbes et du lait.
L'odeur de la terre chaude et de la peau tiède." 
Rosine : une vieille femme rendue folle par la solitude
et des animaux toujours bienveillants avec Kid et Avril.

L'écriture de l'auteur


"Au matin, la pointe effilée du soleil trancha les liens du sommeil."

Véritable road trip qui mêle onirisme et réalité brute : un chamanisme à un réalisme sordide. Ce choix, ce mélange crée une atmosphère particulière, au seuil du réel
L'auteur instille des moments de partage autour de la lecture, de la littérature prohibée dans ce monde de peurs et de préjugés ; et on a l'impression que le conte s'invite à des moments dans l'histoire avec la ruée des rats dans la ville qui rappelle Le joueur de flûte de Hamelin ou encore dans la forêt irradiée avec la maison de Rosie qui sent le chocolat et ravive le souvenir de la sorcière d'Hansel et Gretel.  Et j'en passe certainement et des meilleurs...

Le style d'écriture est lui aussi très personnel et envoûtant. Voir les citations que j'ai semées deça, delà dans l'article.


"(...) ils tombèrent dans le sommeil comme on tombe d'une falaise."


" Maintenant le soleil sombrait par-delà la mer des arbres morts. Une énorme boule rouge, zébrée d'éclairs jaunes. Autrefois, Avril n'aurait pas prêté attention à tous ces détails. Elle ne se serait jamais émue d'un coucher de soleil, de la chanson d'une averse, de l'ombre élancée d'un pin."

 Choix de quelques livres de l'auteur à découvrir :  








A mettre en réseau avec Memory de Christine Féret-Fleury, lu récemment, road trip post-apocalyptique à découvrir.


"(...)Comment c'est, de mourir ? 
-  (...) On meurt un peu tous les jours, Kid. Sans s'en rendre compte. C'est pour ça que la vie est précieuse. Qu'il faut en profiter. 
- Alors mourir et vivre c'est la même chose ? 
- Les enfants ne meurent pas, frérot. ils grandissent. 
Kid se releva, il glissa sa petite main dans celle d'Avril. 
- Moi, en attendant d'être mort, j'espère qu'on sera vivants.Tous les deux. très longtemps. "

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

Zita, la fille de l'espace, tome 1

crédits : rue de Sèvres 🚀🌠🌌🚀 Zita, la fille de l'espace, tome 1 Zita the Space Girl, book 1 Ben Hatke Rue de Sèvres novem...