samedi 28 avril 2018

Le Fantôme de la tasse de thé

Teacup Without Handle on Apple Teacup Without Handle on Apple Teacup Without Handle on Apple Teacup Without Handle on Apple

Le fantôme de la tasse de thé, Lafcadio HEARN, Jean-Philippe DEPOTTE, N.M. ZIMMERMANN, Jérôme NOIREZ, Editions Issekinicho, octobre 2015, 159 p., 9782954312590


La petite histoire

Un samouraï, Sekinaï, en voulait boire son thé avale un fantôme et il se retrouve maudit. Les hommes de main d'un certain Shikubu Heinaï (le fantôme), lui annoncent qu'il va revenir dans quelques jours pour se venger de l'outrage qu'il lui a infligé.
Et l'histoire s'arrête subitement là...



 3 auteurs français ont décidé de proposer une version de la suite de ce récit.


 Le contexte de lecture

J'ai lu ce recueil de nouvelles fantastiques dans le cadre du challenge Le PrinTemps de Lire, menu 2 : destination Asie.

 
Les auteurs

Jean-Philippe Depotte est un auteur de récits fantastiques tel Les jours étranges de Nostradamus qui a été récompensé en 2012 par le prix Graham Masterton.

©Gallimard

 
N.M. Zimmermann est une autrice jeunesse qui propose des récits imaginaires : comme la série le grand livre de l'horreur ou encore Angelica Varinen 1 et 2 ou encore la trilogie Edencity.

©Albin Michel Jeunesse
 
©Flammarion jeunesse

©Milan

 Jérôme Noirez est un auteur de la littérature de l'imaginaire et pour la jeunesse avec des livres comme Brainless, Desolation road, Fleurs de dragon.

©Gulf Stream

©Gulf Stream
 
L'objet-livre

 L'objet livre est magnifique et soigné



La couverture est superbement  travaillée avec des couleurs en noir et rouge, des brillances et des 2ème et 3ème de couverture avec un motif japonais gris très élégant et sobre qui fait de ce livre un écrin.


 
Le reflet du samouraï par Jean-Philippe Depotte

Sekinaï/ Shikubu Heinaï sont le yin et le yang d'un même personnage. Dans ce récit, l'auteur va nous décortiquer la déchéance d'un lâche , d'un samouraï qui a failli à son honneur et qui ne peut pas se regarder en face et refuse la vérité jusqu'à éliminer les témoins présumés de sa lâcheté.


La tension monte crescendo jusqu'à l'ultime confrontation. Il va devoir affronter son propre reflet.

Le thé hanté par N.M. Zimmermann

Le samouraï Sekinaï va malencontreusement boire un mauvais esprit et être maudit. Il n'aura de cesse d'éviter la sentence proclamée par les serviteurs du fantôme vu dans sa tasse de thé, en luttant contre les mauvais rêves et les apparitions. Pour tout le monde, il sombre peu à peu dans la folie pour arriver à l'inévitable et affronter le fantôme.


Dans cette histoire, rêve et réalité se mêlent tant et si bien que l'on n'arrive plus à les distinguer. Une sorte de folie et un dédoublement se crée.
 
Obaké café par Jérôme Noirez

Dans ce récit, nous nous trouvons à l'époque actuelle à Tokyo avec Satoshi et son meilleur ami Masao. Nous allons les suivre dans leur vie de lycéen jusqu'au jour où Masao va révéler ses véritables sentiments pour Satoshi qui va le repousser. De cet acte suivra le suicide de Masao et les remords de Satoshi qui va se retrouver dans un état second après avoir bu l'esprit de Masao lors d'une cérémonie du thé.

La thématique abordée ici est celle du remords et de la difficulté de faire le deuil d'une personne qui a beaucoup compté. On assiste à une véritable descente aux enfers d'ailleurs le personnage principal parle de Jigoku, l'enfer bouddhiste. 

"L'esprit d'un mort qui s'accroche aux vivants est une chose redoutable et puissante."

Les visions de Satoshi sont très crues et morbides et ajoutent de la tension au récit. L'affrontement final entre les deux amis est terrible de désespoir et amour mêlés.

Ce que je retiens de ce livre...

Comme toujours dans un recueil de nouvelles, il est difficile d'apprécier au même degré chacun des récits. 
Si les deux premières restent très près de l'ambiance et l'époque des samouraïs, la dernière  s'en éloigne pour parler du thème du deuil qui me touche plus particulièrement. 
Mais j'ai apprécié l'atmosphère qui se dégage de chacune des nouvelles. Le fantastique est omniprésent avec la peur, le doute, la folie
Les auteurs ont su joué avec la corde ténue tendue entre réalité et rêve.
Le bol de thé avec un reflet de visage hante l'esprit bien après avoir fermé le recueil. 

J'ai apprécié l'ambiance japonisante qui dépayse et nous entraîne dans des croyances peu connues et un code de l'honneur très puissant, celui des samouraïs qui oblige à regarder ses actes et la mort en face
Ce code d'honneur se retrouve dans les trois histoires.  
J'ai plutôt apprécié ce concept de reprendre un début d'histoire et l'interpréter, le développer sur des plans différents.
  https://malecturotheque.files.wordpress.com/2017/11/cli6c-poumonvert_ianrmacleod.png?w=300&h=300
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...