lundi 2 avril 2018

Autre-Monde, tome 1 : l'Alliance des Trois

©Le livre de poche
❤❤❤❤
Autre-Monde 1 : L'Alliance des Trois, Maxime CHATTAM, Le livre de poche, septembre 2015 (2008), 451 p.
 
La petite histoire

Nous sommes le lendemain de Noël et une tempête terrible se prépare...  Depuis plusieurs mois déjà, le temps se détraque...
Mais personne ne se serait douté des conséquences de cette catastrophe surnaturelle
Puis vient le moment de la survie pour les rescapés. 
Quitter la ville, va être la première étape pour Matt et son ami Tobias.... la première étape d'un voyage périlleux dans un monde en mutation, pourchassés par des créatures inconnues et malveillantes.

" La première fois que Matt Carter fut confronté à une sensation d'anormal, c'était juste avant les vacances de Noël. Ce jour-là, il aurait dû se douter que le monde ne tournait plus rond, qu'il allait se produire quelque chose de grave
Mais quand bien même il aurait pris ce phénomène au sérieux, qu'aurait-il pu faire ? Pouvait-il imaginer à quel point tout allait changer ? Aurait-il pu l'en empêcher ? Certainement pas.
Il n'aurait rien pu faire, sauf prendre peur, ce qui aurait été pire."


Le contexte de lecture

Lecture de ce premier tome de saga dans le cadre du Printemps de l'imaginaire et pour découvrir la plume de Maxime Chattam.  

 
L'auteur

Maxime Chattam est connu pour ses thrillers, qui ne sont pas ma tasse de thé préférée au niveau lecture. 


J'ai plutôt voulu me pencher sur cette saga dystopique : Autre-Monde. Cette série de romans comprend 7 tomes et un préquel qui sort en mai 2018 .

©Albin Michel

©Albin Michel/©Le livre de poche


L'objet-livre
 Les couvertures de l'édition Albin Michel représentent une Terre à chaque fois avec des éléments comme une carte vieillissante, un scarabée,... des éléments qui renforcent l'idée que cette aventure est une énigme
La couverture du livre de poche pour ce premier tome est plus inquiétante avec ses couleurs de nuit (noire et bleue). Cette couverture montre trois personnages (l'alliance des trois), mais ils ne sont que des silhouettes, tournant le dos et marchant dans la nuit vers une aube nouvelle. Dans le haut de l'image, l'on voit une ville plongée dans la brume, sans lumière, sans vie.
 
 Le choix du titre nous plonge dans le fantastique, aux frontières du réel : Autre-Monde, il parle d'altérité mais également de pacte, d'amitié avec L'Alliance des Trois.

 "S'il ne croisait aucun de ses voisins, alors il patrouillerait à la recherche de survivants. Pas ce mot, "survivant" voudrait dire que tous les autres étaient morts, et ça je n'en sais rien, peut-être qu'ils sont... ailleurs."

 L'intrigue, les thématiques abordées, l'univers créé

Les premiers chapitres sont pleins de suspens et nous placent d'entrée dans une ambiance de doute, de questionnement. Nous sommes d'abord plongés dans une atmosphère fantastique où nos héros doutent de ce qu'ils voient pour basculer de l'autre côté du miroir dans un monde irréversible : un Autre-Monde où le surnaturel est omniprésent. 

La Terre opère une mutation rapide, la végétation change, foisonne, les objets technologiquement évolués disparaissent... 

Un nouveau monde s'ouvre à chaque pas pour nos deux héros survivants qui sentent sur eux une menace et plus particulièrement Matt. Dans ce roman l'intuition, l'instinct de survie sont primordiaux
La réactivité est de mise. 

C'est haletant souvent mais l'auteur nous ménage des pauses pour  expliquer les ressentis, développer les hypothèses. 


"Quand un problème vous semble insoluble, alors prenez de la hauteur. Ne regardez plus ce qui est petit, regardez l'ensemble, passez du micro au macro.
Car si vous n'avez pas trouvé la solution de l'intérieur, vous la trouverez de l'extérieur !"


Ce roman se scinde en deux grandes parties : la fuite et le refuge sur l'île de Carmichaël.  
 On est d'abord dans un voyage dans un monde inconnu aux prises avec la nature, les éléments, les créatures puis c'est la survie en groupe, l'organisation dans une robinsonnade où les alliances et les complots, les secrets et les tensions dominent. 


 On aborde la question de l'impact néfaste de l'homme sur sa planète qui expliquerait ce bouleversement mondial, il y est question du non respect de l'environnement,  de l'exploitation à outrance des ressource naturelles. 

 "Savez-vous ce qu'est la symbiose?
C'est quand deux organismes s'associent pour vivre et perdurer ensemble.
C'est ce que l'humanité et la Terre ont fait pendant longtemps. Jusqu'à ce que nous décidions de la piller, de la polluer, de ne plus la respecter."


Un monde se réveille avec une population amputée de ses adultes disparus ou transformés en Gloutons ou encore en Cyniks où les jeunes semblent être épargnés, mais pourquoi et pour combien de temps ? 

" La Terre vous a offert une autre chance, elle a redonné au monde, aux enfants, leur innocence, et ces guerriers sont venus la souiller."

Ce qui nous tient en haleine tout au long du récit ce sont ses questions.
 Les personnages

 L'Alliance des Trois

Matt est le héros par excellence, il rêve de devenir un guerrier du Seigneur des Anneaux, mais quand la réalité rattrape la fiction, le sang et la violence le dégoûtent.

 " Dans la réalité, la bravoure ne se prévoyait pas, elle ne se calculait pas, on était brave ou non, au moment d'agir."

 Il semble être investi d'une mission qui lui échappe dans ce premier opus.


Le suivant comme son ombre, nous découvrons Tobias, discret, organisé, fidèle et droit. Il prend sa place au fil des pages, il mûrit au contact des difficultés. 

 "- Bah, tu sais bien... Je suis... noir, et elle est blanche !
- oh ça. On est des êtres humains, non? C'est quoi la différence? Ah, oui, ta peau est de la couleur de la terre, la sienne celle du sable. C'est avec du sable et de la terre qu'on fait les continents, qu'on fait la Terre, non? Alors vous êtes faits pour vous mélanger. Il ne peut en naître que de bonnes choses."


Ambre vit sur l'île, on sait peu de choses de son passé, qu'elle tait volontairement mais c'est une fille observatrice, scientifique et aventurière, prête à devenir Longue Marcheuse. 

Les Pans et les habitants de l'île : un petit groupe organise la vie au quotidien sur une île aux manoirs intrigants portant des noms d'animaux mythologiques (Le centaure, le Minotaure, l'Hydre). Chacun a sa place et sa fonction ce qui va les conduire l'un après l'autre à développer des capacités hors norme. 

"Et, enfin nous les Pans. Pourquoi la terre nous a massivement épargnés ? Je pense que c'est parce qu'elle croit en nous. "

L'île est un personnage vivant avec son cimetière sinistre, sa végétation envahissante, sa rivière poissonneuse mais aux hôtes hostiles. 

Les Cyniks sont des adultes malveillants qui enlèvent les jeunes pour les emporter vers le Sud. 

" La majorité des adultes a disparu cette nuit- là. Quelques uns sont parvenus à en réchapper avec la jalousie et la haine qu'on leur connait à notre égard: les Cyniks."

 Les Gloutons sont des adultes mutants, cannibales qui n'ont plus rien d'humains.

" D'autres ont été génétiquement modifiés si brutalement qu'on peut supposer que le cerveau n'a pas pu tenir le coup, ils sont devenus des bêtes sauvages : les Gloutons."
 
Les Longs Marcheurs sont des adolescents solitaires qui rallient les différents refuges où se regroupent les enfants rescapés.

 "Les Longs Marcheurs prenaient des risques énormes pour relier les sites panesques, se dit Matt. Pour donner de l’espoir, transmettre les nouvelles et redonner un peu de force aux adolescents et aux enfants en les reliant entre eux. Il comprit alors le respect et la gratitude dont tous faisaient preuve à leur égard."



D'autres créatures ont surgi après la tempête, notamment les échassiers, des sortes de "machines" sur pieds télescopiques avec des phares en guise de vision. Elle sont à la recherche de Matt, tout comme le Raupéroden qui semble les diriger.

Les animaux aussi ont subi des transformations, revenant pour la plus part à l'état sauvage, de nouvelles espèces apparaissent. certains animaux semblent gigantesques comme Plume qui a gardé son attachement aux humains et accompagne Matt et Tobias.

Restent les scarabées qu'il est bon de suivre pour atteindre un havre de paix, fût-il temporaire...

" Il faut suivre les scarabées."


Le sytle et les références

L'auteur a une écriture addictive et bourrée de références culturelles à Tolkien, Peter Pan, la mythologie gréco-latine. La tour d'observation de Carmichaël me rappelle Jules Verne et le bureau de Nemo dans 20 000 lieues sous les mers.

 Ce que je retiens de cette lecture...

 C'est un premier tome plein de péripéties, addictif qui donne envie dans savoir plus sur ce qui se cache au Sud, sur la menace venant du Nord et pour côtoyer nos trois amis : Matt, Tobias et Ambre dans leurs nouvelles aventures. Je me suis bien attachée à ces personnages que je veux continuer à suivre.
Une saga que l'on peut découvrir dès 12 ans.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

Outre-Temps, livre 2

Plume Blanche éditions Outre-Temps, Livre 2 Elisa M. Poggio Plume Blanche Plume d'Argent Avril 2020 643 p. La petite histoire L'on r...