samedi 10 novembre 2018

Le Carnaval de printemps, tome 1 : bienvenue à Bluebells



©Edilivre


 🦊🌳🐰
Le Carnaval de printemps, tome 1 : bienvenue à Bluebells 
Caroline Leroux
Edilivre
mars 2018
29 p.
9782414243501

La petite histoire

 En ce début de printemps, une joyeuse effervescence règne dans le village de Bluebells, à la veille de l'ouverture du traditionnel Carnaval de printemps. Sous la houlette de Mme Poppy, une dame renarde malicieuse, les préparatifs vont bon train. Cette année, un invité de marque est attendu. Il s'agit du grand chef Sir Harald Sheep, qui doit venir installer son restaurant éphémère à Bluebells pour quelques jours. Quel événement ! Mais à quelques heures de l'arrivée du chef, c'est la catastrophe : Jasper la Tortue, l'un des bricoleurs les plus aguerris du village, est victime d'un accident ! Les travaux ne seront jamais terminés à temps ! À moins que... Un soupçon de solidarité, une pincée d'ingéniosité, une bonne dose d'amitié... Voilà une recette qui pourrait fonctionner... 

Le contexte de lecture

Ouvrage numérique reçu en service presse. Je remercie l'autrice Caroline Leroux et la maison d'édition Edilivre pour l'envoi. 

Ce que j'ai pensé de cette lecture 

Dès l'entrée en matière, j'ai eu l'impression de me retrouver dans un album de Franklin la petite tortue avec ses animaux personnifiés vivant dans une forêt et s'entraidant. D'ailleurs, la bienveillance et la solidarité sont les maîtres mots de cette histoire.

L'intrigue et le rythme

Cette petite communauté bien soudée attend la venue d'une célébrité. L'histoire est assez simple, étayée de dialogues et prend le temps de présenter les personnages autant physiquement que par leur caractère. Ce que je trouve dommage, c'est que ce tome manque de péripéties et d'actions (c'est trop introductif et l'on reste sur sa faim). On sent à la fin de la lecture que les ennuis vont commencer. C'est dommage, car je pense que le jeune lecteur auquel s'adresse le livre aura besoin de rebondissements pour apprécier. L'univers, somme toute, est plaisant et bien campé. 
C'est trop timide sur le plan de l'espièglerie et de l'action, à mon goût.

L'écriture et les illustrations

Pour finir, je parlerai de l'écriture qui est fort agréable, tant dans les descriptions que les dialogues. Tout est bien amené, l'on chemine avec Madame Poppy dans le village, découvrant chaque habitant, les relations de chacun. Les illustrations sont en accord avec le texte et très colorées. Elles participent à la gaîté qui se dégage de l'histoire.

©Caroline Leroux


L'atmosphère et le ressenti

C'est une histoire qui prend son temps, gentiment, dans un décor paisible et charmant avec des animaux personnages bienveillants. J'avoue que tout du long j'ai apprécié ce récit mais la fin est assez frustrante.


 Conseils de lecture

Une lecture que je conseillerai donc aux parents amoureux de Pierre lapin de Béatrix Potter, des Drôles de bêtes d'Antoon Krings ou encore de Franklin la tortue de Paulette Bourgeois pour qu'ils en fassent la lecture à des enfants de 4 à 6 ans. Pour une lecture seule, je le conseille à partir de 7-8 ans. 
Si c'est univers vous plaît,  je vous suggère la lecture des albums de la Famille Passiflore (des lapins) écrite par Geneviève Huriet, illustrée par Loïc Jouannigot😍  dont j'adore les dessins qui sont tendres et fourmillent de détails croquignolets.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

Thorngrove #PLIB2020

Lynks Cécile Guillot Lynks octobre 2019 269 p. #ISBN:9791097434373   Thorngrove. Sa forêt d'épines. So...