mercredi 24 juillet 2019

Forestelle, tome 2 : Preciosie


Crédits : Au loup éditions

Forestelle, tome 2 : Preciosie
Aline MAURICE
Au Loup éditions
(mondes infinis)
mars 2019
522 p.

Le texte d'éditeur

Deux ans après son départ de Forestelle, Coline ne sait pas si elle sera un jour en mesure d’y revenir. Mais, lorsqu’elle reçoit une invitation de la part des plus hautes sphères du pouvoir de ce monde parallèle, sa mère finit par accepter de lui rendre le Mantel dont elle a besoin pour retourner là-bas.
Accompagnée d’Esteban, elle retrouve un monde qui n’est pas aussi accueillant que dans son souvenir. Des fanatiques hostiles aux Terriens seraient à l’origine de la disparition de la Liante de Preciosie, cité aussi froide que les pierres précieuses qu’elle produit. Très vite, ils comprendront que dans l’ombre se trament de bien sinistres complots.

 
La petite histoire

 Coline a grandi et elle part pour Forestelle avec Esteban qui va devenir Liant comme elle, ils sont accompagnés de Paul. Ils vont d'abord rejoindre Oan pour ensuite se diriger vers Preciosie où la Cour des justes les attend. Mais beaucoup de dangers et de faits inattendus vont se mettre en travers de leur route.

Le contexte de lecture

 Je profite de l'été pour lire cette suite et la savourer pleinement. Le troisième tome est en relecture et sortira en 2020. Je suis ravie de me plonger dans la fraîcheur de Forestelle. La couverture signée Tiphs aux tons bleus dominants est une fois encore magnifique et immersive. La couverture est sombre comme l'histoire...

Ce que je retiens de cette lecture...

L'univers de Forestelle

Forestelle nous était apparue sauvage et majestueuse dans le tome 1 avec ce nouveau tome elle présente un visage plus sombre et sournois, voire retors comme certains des personnages dont on va faire la connaissance.  Nous restons en très grande partie dans ce monde parallèle au milieu de la sylve et dans  Preciosie, la cité corrompue. C'est une ville qui s'apparente à un gros bourg du Moyen-âge fait de pierres, nul arbral en ce lieu. Elle tient sa richesse des mines de pierres précieuses qui l'entourent. Nous retrouvons toute la faune et la flore riche et dangereuse. 
Aline Maurice propose tout un univers cohérent et empreint de magie, très immersif.

L'intrigue

 Nous allons en apprendre un peu plus sur le pouvoir des Enchanteresses et des Sombres, des Compagnons sacrés, des Mantels. Les complots, rencontres et retournements  foisonnent dans ce tome qui ne nous laisse aucun temps mort.

Les personnages

 Nous retrouvons Coline, plus mûre, Esteban en pleine initiation de Liant, Sebelia et Isarn les maléfiques de l'histoire qui trouveront encore plus perfides et sournois sur leur chemin à travers la sylve et à Preciosie. Jehanne prendra plus d'importance avec ses pouvoirs d'enchanteresse et nous allons rencontrer une bande de brigands, un couple complotiste à la Cour des Justes de Preciosie  : Roscelin et Elvide Rastaingue, la Liante Anaïs Carnoud et l'ermite Adalard. Un seul regret :  ne pas avoir beaucoup vu Karenn (j'espère dans le prochain tome)...

Le style de l'autrice

Aline Maurice reprend l'alternance des points de vue pour faire progresser son intrigue et maintient ainsi le récit en tension. C'est dynamique, prenant. Son imaginaire est impressionnant et on quitte à regret ce monde enchanté.

J'ai adoré ce tome et je n'ai qu'une hâte découvrir la suite du récit. Aline Maurice nous propose un univers riche, des relations entre les personnages approfondies, des péripéties à foison, des retournements inattendus, des rencontres fortuites ou pas... Une superbe aventure en fantasy sur Forestelle que je conseille de découvrir. A vos mantels !


1 commentaire:

  1. C est exact....toute une série de perpéties, de retournements dans un monde tout en surprise... merci Aline pour cette belle créativité qui nous fait attendre le troisième Tome avec impatience...

    RépondreSupprimer

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...