samedi 10 août 2019

Indiana Teller, tome 2 : lune d'été



Crédits : Michel Lafon

🐺🧛⏳💑
Indiana Teller, tome 2 : lune d'été 
Sophie Audouin-Mamikonian
Michel Lafon
novembre 2015
354 p.
 
La petite histoire

Retour au MontanaSeamus, le père de Katerina a été agressé et se trouve actuellement entre la vie et la mort. Indiana pense que c'est un piège mais il s'y jette à corps perdu par amour et pour son clan. Il va rencontrer des semis, des loups-garou mais aussi des vampires. Son amour pour Katerina va être ébranlé par un envoûtement puissant...


Ce que j'ai pensé de ce deuxième tome...

 Ravie de retrouver Indiana,  aux prises avec les vampires cette fois-ci. C'est très divertissant et plein de rebondissements. 
J'apprécie de suivre Indiana qui est un personnage désinvolte et dont la réaction me surprend. 
J'aime également beaucoup une certaine vampire chasseuse qui se coordonne parfaitement avec le semi sexy Axel. La glace et le feu : explosif !
On retrouve le fidèle Chuck, une nounou amoureuse, une grand-mère pas si insensible. le personnage qui me touche le moins c'est Katerina, j'espère la voir plus affirmée dans le prochain tome. 
Le suspense est au rendez-vous, et l'on tourne les pages sans s'en rendre compte.
L'autrice distille des quelques touches d'humour bienvenues dans ses dialogues. Tous ces éléments s'agencent harmonieusement pour que l'on passe un agréable moment. 
J'attends l'automne pour me plonger dans le tome 3 pour retrouver des personnages attachants et faire de nouvelles rencontres, mais aussi pour avoir des réponses par rapport au pouvoir du héros. 

Un deuxième tome fort sympathique et addictif avec des vampires qui se mêlent aux loups-garou pour plus d'intensité, d'interaction et d'humour. Un chouette tome qui donne envie de replonger à la poursuite du rebrousse-temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...