lundi 23 juillet 2018

#PLIB2018 Les soeurs Carmines, tome 1 : le complot des corbeaux

 
©Mnémos

 ❤❤❤❤❤
Titre : Les sœurs Carmines, tome 1 : 
           le complot des corbeaux
Auteur : Ariel HOLZL
Maison d'édition : Mnémos (Naos)
Date de publication : 03/2017
Nombre de pages : 304 p.
#ISBN:9782354085452

 La petite histoire

Grisaille, drôle de monde, peuplé de vampires, fantômes, nécromanciens, brigands, assassins en tout genre. C'est là que l'on fait la connaissance des sœurs Carmines : trois filles très différentes Merryvère, la voleuse de la famille, un brin fonceuse, Tristabelle, l'aînée, toujours bien apprêtée, soucieuse du paraître et enfin Dolorine, la plus jeune, dialoguant avec l'invisible (à savoir les fantômes, mais aussi Nyx sa peluche inquiétante). 

 " La vie était courte à Grisaille ; on tuait les semaines en attendant qu'elles ne vous tuent. "

Tout commence dans un cimetière où l'on déterre un cadavre : le décor est planté et l'atmosphère nous englobe tout de suite dans un brouillard lugubre, macabre qui ne nous quittera qu'à la dernière page tournée.    


 Le contexte de lecture

Lecture effectuée dans le cadre du PLIB 2018 : et une très belle découverte ! Un auteur à la plume envoûtante à suivre de près pour son imaginaire, ses personnages et son style d'écriture. Roman bien placé dans le palmarès du prix.

" Monsieur Nyx m'a chuchoté que c'était vraiment pas une bonne idée. Parce que la parole de la royauté, d'après lui, ça a autant de valeur qu'une allumette dans une mine de soufre. "


 L'univers créé et l'ambiance générale

Grisaille...
La ville labyrinthique de Grisaille est magnifiquement rendue avec ses dédales dans les dédales, ses rues étroites, véritables coupe-gorges, ses toits abrupts, ses fenêtres closes, ses différents quartiers et leurs dangers.

 " (...) l'après-midi agonisait doucement sous les coups du soir. "
Le brouillard, toujours présent, qui crée des zones de flou, d'ombre où se cache un meurtrier, un gaz mortel ou une créature style goule, par exemple, sous l’œil envieux des corbeaux, toujours présents, spectateurs de l'histoire et bientôt acteurs macabres.  
Des fantômes, des morts, des morts vivants, des vampires et autres créatures indéfinissables.
Un univers steampunk avec des tenues, une architecture fin 18ème-19ème siècle. 

 " Je comprends mieux pourquoi on appelle certains papillons des "monarques" : même espérance de vie ! "
C'est un univers riche avec une hiérarchie Haute-Ville, Basse-Ville, Palais (Maison de Marbre), une reine despotique.
 
 L'intrigue et la structure du récit

Le récit est accès sur le personnage de Merryvère, la cambrioleuse de haut vol mais entre les chapitres s'intercalent des pages du journal secret et mystérieux de Dolorine Carmine. La rupture de tons entre le récit des aventures de Merry et les pensées retranscrites avec des mots d'enfant de Dolorine enrichissent la lecture. Un régal à lire.


 Les personnages

Merry est le personnage raisonnable de l'histoire. Elle est la moins extravagante de Grisaille. Elle vole pour nourrir sa famille et semble toujours choquée de voir la violence de certains ou la quasi indifférence de sa sœur Tristabelle. 

 " C'est peut-être difficile à comprendre pour un assassin, dit-elle en renâclant sur le terme, mais tout ne peut pas se régler dans la vie en raccourcissant celles des autres ! "

Elle est courageuse, intrépide, empathe. Elle est une héroïne dans un monde du chacun pour soi. Son décalage avec son monde nous la rend très sympathique et facilite l'identification.
Tristabelle est une jeune femme désabusée, blasée par ce monde dont elle comprend parfaitement les rouages. Son indifférence, sa suffisance agacent mais semble cacher un amour fraternel que j'espère voir révélé dans le tome 2. Elle est l'exact contre-point de Merry.

" Date : Mortifère, le 24 novencre 1888
Mon cher journal, 
Maman me manque. "
Dolorine, c'est l'extralucide de la famille et un véritable rayon de soleil dans cette grisaille persistante. Elle est à la fois même si c'est contradictoire : lucide et ingénue. Les pages de son journal sont des moments de lecture très drôles et dénouent des situations inextricables et inexplicables.
Nyx est la poupée maléfique de Dolorine, elle semble vivante et surtout inquiétante. j'espère découvrir sa véritable nature dans les prochains épisodes.

 " Monsieur Nyx a dit que voyager en fiacre est un luxe de "Des-qu'à-dents". Ce sont des monstres qui n'ont que des dents, je suppose. Peut-être des sortes de goules ?  ou des ogres de placards ?  "
Et enfin une galerie de portraits  fascinants : Blaise, la Reine, Kat et j'en passe. L'auteur a su dépeindre des personnages en quelques traits vifs et marqués qui composent une foule hétéroclite, fantasque, riche.

 Le style et l'écriture remarquables

Ariel Holzl est un auteur à la plume extraordinaire. Le texte est ciselé de bons mots, les dialogues sont succulents et dégoulinent d'humour noir. 

" La mauvaise nuit assombrissait son humeur comme les nuages lourds endeuillaient le ciel. "

Les situations inventées sont riches et variées. J'ai adoré le phrasé, la fluidité : c'est virevoltant, vif et incisif. Un régal de lecture (je me répète, mais je n'ai pas d'autres mots).
 
 Ce que je retiens de cette lecture...

 Une ambiance et un univers fantastique captivants et originaux. Des personnages hauts en couleurs, extravagants avec les trois sœurs au sommet. Une intrigue pleine de rebondissements, d'actions, d'aventures. Un vrai régal de lecture. La suite dans ma besace très vite...

" - Appelez-moi plutôt Merry. Merryvère Carmine. 
   - Et moi, Blaise. Ensorcelé de faire ta connaissance. " 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

Zita, la fille de l'espace, tome 1

crédits : rue de Sèvres 🚀🌠🌌🚀 Zita, la fille de l'espace, tome 1 Zita the Space Girl, book 1 Ben Hatke Rue de Sèvres novem...