vendredi 15 février 2019

L'Héritier des Draconis, tome 5 : la dernière bataille


Source : © Gulf Stream éditeur
  🐉🐉🐲🐉🐉

L'Héritier des Draconis, tome 5 : la dernière bataille
Carina Rozenfeld
Martin, Mathieu (illustrateur)
Gulf Stream éditeur
 janvier 2019
313 p.
ISBN : 9782354886578

La petite histoire

Nous retrouvons Elliott sur Terre  avec ses amis en pleine confrontation avec les Alterhydres et autres oiseaux aux becs d'argent. Un dernier périple à Draconia attend la fine équipe : mais avec quelles épreuves, quels dangers vont-ils affronter ? 


Le contexte de lecture

Lecture à deux voix avec mon fils : une belle aventure qui se termine et le partage du plaisir de lecture autour de ses personnages attachants. Merci Carina Rozenfeld pour ce moment offert (sans préméditation) de complicité et d'échange. Le plaisir de la lecture est multiplié lorsqu'il est partagé.
Je lorgnerais sur la prochaine aventure de cette autrice.

Ce que je retiens de cette lecture... 

L'intrigue

Un nouveau passage sur Terre permet de constater de Kian, l'ennemi juré est toujours aux trousses d'Elliott et que l'espace ou la distance n'est pas un frein pour lui. Elliott et sa bande vont expérimenter de nouvelles tactiques et attaques pour se défendre face aux sbires de l'immonde  hécatonchire* qu'est devenu Kian. 
 *mot que m'a soufflé mon fils et qu'il a découvert en cours de français sur la mythologie ( pour les érudits et autres curieux voici la définition de ce monstre hybride : une créature à cent bras et cinquante têtes). [Pour Kian remplacer les bras par des ailes de dragon.]

De l'action, des émotions et un rythme qui s'accélère vers le dénouement : que du très bon...
La fin approchant, on hésite à tourner les pages pour retenir les personnages encore un peu. 

Les personnages

Difficile en effet de lâcher les personnages auxquels nous nous sommes attachés à travers les différentes épreuves.

Mais retournons nous une dernière fois vers eux pour voir leur personnalité, leur évolution.

Elliott est un petit gars très sombre au début de ses aventures, complexé, peu sûr de lui, ballotté de famille d'accueil en foyer : il est comme perdu, déraciné, le coeur en exil. 

Que de chemin  parcouru depuis ce tome 1 : Elliott retrouve ses origines, s'accepte tel qu'il est. 

" Pour la première fois, il était heureux de posséder ces deux origines, ces deux expériences, ces deux cultures. "

Ces amis ne sont pas plus folichons : Gédéon est harcelé, Tamara fragilisée par le divorce de ses parents. Au fil des tomes, ils vont grandir physiquement mais surtout mentalement : ils vont prendre confiance en eux, se forger un caractère, affermir leur personnalité. 
Le plus important dans ce trio, c'est leur complémentarité et la solidarité qui les lient face à l'adversité sur Terre contre Edouard, à Draconia contre Kian. 

S'il ne fallait retenir qu'une phrase, c'est celle-ci, qui est le ciment de cette saga : 

"...son plus grand trésor, c'étaient ses amis, les personnes qui l'aimaient. "

Nous quittons Gulliver, notre Hagrid draconien gigantesque et au coeur tendre. 

Nous disons au revoir à Achille, le chat qui parle. 

Léna, la cousine intrépide, talentueuse sculptrice dont la créativité sauvera Elliott à maintes reprises.

Saluons bien bas celle que nous avons rencontrée récemment dans le tome précédent :  la digne reine de Draconia, Anaïtis

Je n'oublie pas les mages, les amis de passage qui ont aidé Elliott. 

Et si nous parlions de Kian : ce monstre. Quel ennemi acharné ! Un méchant digne de ce nom, malheureux sans doute, mais animé d'une haine fiévreuse. 


Enfin, quittons Draconia en saluant les dragons aux multiples pouvoirs d'Elliott et des Draconis. Ils voleront dans nos rêves encore quelques temps...

  Une très bonne série pour les 9-12 ans que je conseille aux aventuriers, amoureux des dragons. Un peu triste de quitter la clique Elliott, Tamara, Gédéon, Gulliver, Achille...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...