dimanche 10 mars 2019

Forestelle #PLIB2019


Sources : Éditions Au Loup / PLIB 2019
🍄🌳🍄🌳🍄


Forestelle
Aline Maurice
Au loup
(Mondes infinis)
juillet 2018
516 p.
#ISBN9791093950501 


La petite histoire

Karenn rapporte chez elle une malle avec un double fond. Elle y découvre un mantel que sa fille Coline passe dès qu'elle a le dos tourné. Cette dernière se retrouve transportée dans un nouveau monde : Forestelle. L'angoisse ne fait que grandir pour Karenn qui va tout mettre en œuvre pour passer de l'autre côté et retrouver sa seule famille. Une relation fusionnelle, un nouveau monde à découvrir...

Le contexte de lecture

Une découverte faite aux Aventuriales en septembre dernier.Le livre faisait partie de la pré-sélection du PLIB 2019. 


Un mot sur l'autrice

Premier roman de l'autrice Aline Maurice qui se lance d'entrée dans une trilogie fantasy. Le deuxième tome sort ce mois-ci et a pour titre Preciosie. Trop hâte de retrouver les personnages. 

L'objet-livre

La couverture est signée Tiphs et entraîne de facto le lecteur dans la sylve de Forestelle. L'illustration est réussie et donne la part belle à ce monde inconnu et fascinant. A l'intérieur du livre l'on retrouve deux cartes : une de Forestelle et une autre de la Cité verte Civerte, réalisées par Mandar, très utiles pour se repérer dans ce nouveau monde.


Ce que j'ai  pensé de ce roman...

   L'intrigue (ambiance, thématiques, rythme, choix de la narration)

D'abord, parlons de Forestelle, j'adore l'ambiance de ce monde dominé par les arbres de toute sorte. Les cités sont rassurantes avec leurs arbrals,  habitats des Forestelliens, leurs enceintes enchantées de feuilles de mauvitius, alors que la sylve sauvage abrite des animaux sauvages sanguinaires les bantyx (loup géant aux yeux orange et avec une corne sur le front), des enchanteresses adeptes de magie noire, les Sombres ou encore des brigands. 
Forestelle est un personnage à part entière avec ses paysages variés (cités, prairies, mer, forêt), les épreuves qu'elle impose aux personnages. 

De la magie : avec les enchanteresse, les mantels, les créatures et les végétaux aux pouvoirs spécifiques.
Nous allons suivre plusieurs personnages dans leur quête : Coline, Karenn, Esteban, Isarn, Sorin...

  Les personnages 


L'auteure réussit à créer une galerie de portraits impressionnante (chacun a sa place et enrichit l'univers découvert). Même sur Terre, les personnages ont leur importance et l'on s'attache à chacun.  

Les relations entre les personnages sont très bien décrites : la famille est une thématique bien développée. 
J'aime bien la relation parent-enfant rarement présente en fantasy où le héros est souvent orphelin où est seul au début de ses aventures en quête d'un père ou une mère, d'un passé ignoré.
Le moteur de l'histoire c'est l'envie viscérale de se retrouver pour une mère et sa fille. Ce leitmotiv précipite les deux héroïnes dans un périple semé de dangers et de rencontres étonnantes. 

Karenn un personnage adulte féminin qui malgré elle va se retrouver dans un monde aux antipodes du sien, qui va l'obliger à se surpasser pour retrouver sa fille, sa raison de vivre. J'aime la fêlure profonde de ce personnage. Si au premier abord, elle nous apparaît comme une femme posée, calme dès que sa fille est en danger elle se transforme en une héroïne intrépide et téméraire.

Coline est une jeune fille assez équilibrée qui se fit beaucoup à son instinct et qui sous des dehors fragiles montre une force hors du commun.

Isarn est un personnage à la psychologie complexe ; il a un instinct de survie exacerbé presque bestial. C'est une sorte de savant fou qui recherche l'amour à tout prix.

Esteban est un geek adolescent assez nonchalant au début de ce récit qui va se révéler en découvrant Forestelle. Il est le grand-frère de l'amie de Coline, Maëlle. C'est Coline qui décide de l'emmener dans l'autre monde.

Sorin est très mystérieux, c'est un taseux au passé tragique. Mon personnage préféré dans la sylve.

J'ai beaucoup aimé le couple Oan/ Jodelle, la famille Tirin, les guérisseuses, le Conseil des Justes, Martin un liant.

Des créatures fantastiques : le compagnon sacré, l'écurlette, les bantyx et autres oursards sillonnent Forestelle et apportent tension et réconfort aux héros.


   L'écriture, le style de l'autrice

Le choix d'alterner les points de vue dynamise le récit et apporte des précisions sur le monde de Forestelle. J'aime avoir le point de vue d'Isarn, sa vision très spéciale et son ressenti étoffent cette histoire de fantasy.
L'alternance des récits s'enchaînent de façon très fluide, c'est très plaisant comme lecture. 

L'auteure fait preuve d'une imagination débordante avec la richesse de l'univers qu'elle nous propose, dans les moindres détails ( la vie quotidienne, les plantes, les animaux, les rites...). 


C'est une lecture que j'ai beaucoup apprécié pour ses personnages très attachants et les relations entre eux, pour l'univers créé : Forestelle m'a conquise, l'écriture immersive a elle aussi fait mouche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

Terre de Brume #PLIB2019

☁ ☁ ☁ ☁ Terre de Brume, tome 1: le sanctuaire des dieux Cindy Van Wilder Rageot septembre 2018 283 p. #ISBN97827...