jeudi 20 juillet 2017

Ribambelle d'albums jaunes : relectures

Participant au Challenge Bookineurs en couleurs, dont le choix s'est porté sur le JAUNE, j'ai décidé de relire les albums de cette couleur de ma bibliothèque et de les chroniquer.

Pour se faire je les ai liés deux par deux pour créer une ribambelle d'albums !

Le premier, c'est Chien bleu de Nadja, Ecole des loisirs, lutin poche,  juin 2002.

Avis : ❤❤❤❤❤

  Ma fille avait tout juste 3 ans quand elle réclamait de lire ce livre tous les soirs, elle adorait ce chien bleu (que je trouvais très impressionnant). 

Revenons à l'histoire : une petite fille rencontre un jour un mystérieux chien bleu. Ce dernier vient la voir tous les soirs... Mais la mère voit d'un mauvais œil cette complicité, elle demande à sa fille de ne plus revoir ce chien. 
On sent une grande tristesse et une solitude chez la petite fille qui est très expressive. La mère n'est jamais montrée de face. On a l'impression d'habiter l'imagination de la petite fille.

La forêt est ici le lieu de tous les possibles. 

Un rappel des contes de fées : notamment le chaperon rouge. Voir la vignette ci-dessous : 




Le jeu des couleurs dans cet album est saisissant. Le contraste du chien bleu avec les couleurs chaudes, racontent déjà une histoire. 



C'est un album que je redécouvre à chaque fois, il est constitué comme un mille-feuilles, il y a toujours un nouveau sens à ajouter. 

La richesse  de ce livre en fait un classique à partager. 


En lien avec celui qui précède le jaune et la couleur bleue.

Le deuxième, c'est Petit rond  de David A. Carter, Mango jeunesse,  mai 2012.
Avis : ❤❤❤

Un album pop-up à toucher pour  les petites mains intrépides. 





David A. Carter est un spécialiste des pliages de papier. Ici, il réalise un petit album carré assez minimaliste où les couleurs vives et les formes simples sont à l'honneur. C'est un graphisme très présent dans l’œuvre de l'auteur. 




L'enfant découvre par le toucher des textures riches et variées, il apprend les couleurs et les formes. C'est pédagogique et ludique à la fois. 


David A. Carter utilise un fond noir et un tracé blanc comme la craie sur un tableau d'école ce qui renforce le côté didactique de l'ouvrage. 

Un album plaisant mais qui est loin de Un Point Rouge du même auteur qui a toutes les qualités citées et une portée artistique indéniable.


En lien avec celui qui précède le jaune et le fait que cela soit un album à toucher.

 Troisième relecture avec l'album Si le loup y était... de Philippe Jalbert, Milan jeunesse, janvier 2006.
Avis : ❤❤❤❤

Une comptine à toucher très drôle. Le loup est le personnage par excellence des albums pour les petits. 
Ici, on le retrouve en train de s'habiller pour aller chasser. La chute de la comptine est inattendue et hilarante. 

Très expressif, ce loup est à toucher et il sort littéralement du livre grâce à un pop-up qui fait sursauter le jeune lecteur. 

Une lecture que je recommande en journée et non le soir pour éviter l'excitation de l'enfant. 

Un livre à partager, donc.



En lien avec celui qui précède le jaune et le thème du loup.

Quatrième relecture avec l'album Sacré sandwich ! de Christian Voltz, Ecole des loisirs, lutin poche, mai  2009.

Avis : ❤❤❤❤❤


Une histoire de loup pleine de clins d’œil et très drôle. 





J'adore ces personnages expressifs faits de bric et de broc. 


 C'est intelligent et pétillant. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...