jeudi 21 juin 2018

#PLIB2019 Rozenn, livre 1


© Plume Blanche

 ❤❤❤❤✨
Rozenn, livre 1, Laëtitia DANAE, Plume blanche, novembre 2018, 336 p., e-book  
#ISBN:9791094786437

Merci à la maison d'édition PLUME BLANCHE pour cet envoi. J'ai adoré découvrir Rozenn et ses sœurs et je suis impatiente de retrouver ces personnages dans le prochain livre. 

La petite histoire

Nous débutons dans le récit avec la fugue de trois sœurs vers l'inconnu et loin de l'environnement rassurant de la Bulle. Ces trois jeunes filles sont des descendantes de djinns intouchables. Leurs pouvoirs et le fluide qui circule dans leurs veines est convoité, jalousé par des castes qui recherchent pouvoir et magie. Nous allons donc les suivre dans leur périple et à la découverte d'un monde de complots, de manigances et autres petits arrangements avec la liberté.

Le contexte de lecture

Une lecture que j'avais programmé pour le mois de la fantasy en mai mais qui a glissé en ce beau mois de juin. J'ai retrouvé une ambiance orientale comme dans les Rumeurs d'Issar de Marie Caillet que j'avais apprécié mais j'ai préféré Rozenn pour l'atmosphère, les complots et surtout la psychologie des personnages qui est beaucoup plus fouillé surtout les personnages féminins de cette aventure.  

Un univers exotique et envoûtant

J'adore dès le début l'atmosphère que crée l'auteure, une atmosphère empreinte de magie, de mystères surtout... avec des paysages changeants, exotiques, des créatures improbables et des champs de possible qui semblent infinis. Le palais des Dagnirs, véritable labyrinthe et miroir aux alouettes est magnifiquement décrit par touches successives avec ses salles gigognes, ses jardins secrets, ses hammams, sa salle d'armes, ses bibliothèques.


L'intrigue et thèmes abordés

Une action omniprésente, pas de temps mort et une fin qui nous laisse aux portes de changement, de bouleversement sans retour en arrière possible. C'est trépident à souhait. Je trouve que la notion d'esclavage en toile de fond laisse planer une atmosphère pesante et empreinte de dangers pour les personnages ce qui entretient la tension du récit. La magie apparaît deçà, delà sans ostentation.

Les personnages

Les trois sœurs : Rozenn, Daire et Odeleen 
J'aime les personnalités des différentes sœurs, leurs évolutions plus ou moins inquiétantes. Même si l'on suit principalement Rozenn, l'auteure nous peint une galerie de portraits féminins intrigants avec la sultane, la servante de Rozenn, et même, une djinn, d'une autre caste : sa rivale de toujours. 
Du côté masculin, nous ne sommes pas en reste avec un sultan insultant, un garde-du-corps omniprésent et prévenant, un meilleur ami attentif et trois frères prétendants, aux tempéraments distincts et mystérieux : Cayden, Cameron et Callum. 

L'écriture

C'est fluide et les chapitres courts rendent le récit addictif. L'auteure soigne son phrasé sans négliger la psychologie des personnages ce qui est son point fort à mon avis.  

 Ce que je retiens de ce livre...

...c'est qu'il frôle le coup de coeur en raison de sa non finitude que j'attendrais (bien malgré moi) avec patience  et grande envie de retrouver les personnages que l'auteure a su nous attacher si ce n'est au corps, c'est au coeur, sans nulle entrave.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

Monsieur Bout-De-Bois

 ⛇⛇⛇⛇ Monsieur Bout-De-Bois Julia Donaldson Axel Scheffler Gallimad jeunesse L'heure des histoires octobre 2014 32 p. 97820...