vendredi 12 juin 2020

Consolament

éditions Séma
 👼👿🗡
Consolament
Céline Rosenheim
Editions Séma
mai 2020
152 p.

Le texte d'éditeur

 Le duché de Nebleim connaît des heures sombres. Tandis qu’épidémies et catastrophes naturelles se succèdent, les prémices d’une guerre avec la principauté d’Histrionie se dessinent. Malgré cette situation difficile, la duchesse Ermessende espère la lumière. Les Parfaits affirment que la Terre, cette création du Diable, vacille sous les assauts de la foi véritable et que l’apocalypse viendra bientôt délivrer les âmes de leurs tourments. Dans ce monde au bord du précipice, Ermessende de Nebleim et ses vassaux se préparent à livrer bataille, tandis que dans les villes et les campagnes, chacun tente de surmonter les épreuves... jusqu’au jugement dernier.

 La petite histoire

Nous suivons les jours teintés de sang et d'ombre d'un duché aux frontières du royaume et l'histoire des nobles et des villageois de cette terre où les conflits religieux, politiques larvent. Chacun essaie d'épouser un destin en cette heure lugubre.

Ce que je retiens de cette lecture...

J'ai apprécié la plume de l'autrice qui est légère, fluide dans ce récit plutôt sombre. Elle trace en peu de mots toute une galerie de portraits nuancés, justes et crédibles. Par les dialogues et par les pensées des personnages, elle  donne à voir un univers de fantasy médiévale, les descriptions sont succinctes et pourtant une atmosphère se dégage sans peine.

On entre d'emblée dans le récit suivant Guillaume vers le duché de Nebleim tout en découvrant les us et coutumes de chacun. Guillaume est né près de la mer et il va devenir troubadour à la cour de Nebleim. Il va alors se lier d'amitié avec la jeune duchesse Ermessende, leur rencontre se fait à un tournant de la destinée pour ce territoire.

Ce qui m'a un peu perdu c'est la succession des points de vue qui se superposent sans créer de dynamique et sans faire monter la pression dans le récit. Tout est inéluctable et du coup l'attachement aux personnages ne s'est pas fait pour moi. Néanmoins mon personnage préféré reste Mechtilde, la suivante de la duchesse, mais là encore l'on en sait trop peu, c'est dommage.

Le débat religieux ne m'a pas convaincu, cependant j'ai apprécié le questionnement sur la condition féminine dans ce monde dominé par les hommes.


En bref

Une plume délicate pour parler du Moyen Age et de ses croyances entre diable et anges déchus. Les personnages cherchent leur destin dans un monde hostile et incertain. Le bémol pour moi réside dans la multiplication des points de vue même si je sais que c'est pour donner une vision universelle à ce qui se prépare. Cela ne crée pas une dynamique au récit, pas d'intensité pour tenir en haleine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

WOMBS, tome 1 de Yumiko Shirai

   WOMBS, tome 1 Yumiko Shirai Akata 256 p. mars 2021 ISBN : 9782369747826     Lecture dans le cadre de la masse critique de @babelio_ . Me...