mardi 29 août 2017

Lettre d'une inconnue de Stefan ZWEIG

❤❤❤❤❤
Lettre d'une inconnue de Stefan ZWEIG, Classiques Hatier, mars 2016, 155 p.

 Un amour total, passionnel, désintéressé, tapi dans l’ombre, n’attendant rien en retour que de pouvoir le confesser. Une blessure vive, la perte d’un enfant, symbole de cet amour que le temps n’a su effacer ni entamer. L’être aimé objet d’une admiration infinie mais lucide. Une déclaration fanatique, fiévreuse, pleine de tendresse et de folie. La voix d’une femme qui se meurt doucement, sans s’apitoyer sur elle-même, tout entière tournée vers celui qu’elle admire plus que tout. La voix d’une femme qui s’est donnée tout entière à un homme, qui jamais ne l’a reconnue.

 "Te savoir présent, mais à mes yeux invisibles"

Il est impressionnant de constater que c'est un homme qui a écrit ce récit car les sentiments exprimés sur l'amour, la maternité, la condition de femme sont justes, percutants

 "Et toi. Tout mon univers."

Une lettre comme un cri, quelques pages où la passion dévorante d'une femme est mise à nu sans détour, sans fioritures. Le tragique de l'histoire réside dans le fait que cette lettre parvient au destinataire après la mort de cette inconnue. 
Une tragédie moderne digne de Phèdre ou Antigone. 

Un personnage féminin fort et lâche à la fois, prisonnière de sa condition. 
Un homme volage, insouciant qui découvre à la fois une vie et le vide de l'existence, de son existence faite de passages furtifs, sans attaches. 

 "Je ne te reproche rien, je t'aime tel que tu es, ardent et oublieux, insouciant et infidèle. Je t'aime, c'est tout, j'aime l'homme que tu fus et que tu es toujours."

Un classique, un incontournable que je n'aurai de cesse de conseiller.  

  "Jamais, pendant l'amour, je n'ai vu un homme si concentré dans l'instant présent, s'abandonner, s'embraser et se révéler intimement pour, ensuite, se replier dans la nuit, l'oubli, infini et presque inhumain." 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

Lames vives, livre 1 : Obédience #PLIB2020

Crédits : Mnémos 🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓🩸⛓   Lames vives, livre 1 : Obédience Ariel HOLZL Mnémos Naos octobre 2019...