mercredi 18 mars 2020

Je suis fille de rage #plib2020

Crédits : ActuSF

 💀💀💀💀💀
Je suis fille de rage 
Jean-Laurent Del Socorro
ActuSF
octobre 2019
519 p.
#ISBN:9782366294774

 
Le texte d'éditeur 

 1861 : la guerre de Sécession vient de commencer. Du général Grant à la simple soldate, de la forceuse de blocus à l'esclave affranchie… Autant de personnages pour décrire tous les visages de cette Amérique ensanglantée pendant quatre années de conflit.
La mort se réincarne pour arpenter ce Nord et ce Sud qui se déchirent. Elle va faire face à celui qui la convoque, le président Abraham Lincoln, pour lui faire comprendre que cette guerre doit désormais épouser une cause plus grande : celle de l’abolition de l’esclavage.


Le contexte de lecture

Je suis fille de rage est un des 5 finalistes de cette saison fort riche et de qualité du PLIB 2020. Il fait partie de ma sélection des 5. C'est donc avec un réel plaisir que je me suis plongée dans cet ouvrage. Je ne suis foncièrement pas une adepte des romans historiques mais les oui-dire sur les talents de conteur de Jean-Laurent Del Socorro m'ont convaincu. 

le plib

L'univers de ce roman

Histoire et....

Jean-Laurent Del Soccoro nous fait vivre 5 années terribles pour les Etats-Unis à savoir le temps qu'à durer la Guerre de Sécession. Il choisit de mêler éléments fictifs et documents d'époques (titres de journaux, lettres personnelles et communiqués politiques, militaires ou administratifs). Le travail documentaire a dû être énorme pour ensuite créer un véritable puzzle narratif avec dates, lieux, personnages historiques, et j'en passe. Tout ce travail détaillé et précis s'efface derrière la fluidité, l'Histoire est dépassée par l'histoire, pour plus de vivacité.


... fantastique

 Le fictif a une part conséquente et donne toute la structure et la fluidité à ce récit. L'auteur n'a pas peur d'introduire des héros de fiction dans sa fiction avec les personnages d'Autant en emporte le vent. En créant cette mise en abyme, il contrecarre le sérieux de l'événement relaté. Il apporte une dérision salvatrice et sape le réalisme de ce qu'il raconte. 

Mais, surtout, c'est l'introduction de la Mort elle-même dans le récit qui fait basculer celui-ci dans une nouvelle dimension. Ce personnage emblématique apporte un supplément d'âme, une réflexion philosophique, un éclairage plus sensible sur les tenants et aboutissants d'une guerre "absurde" (comme souvent pour ne pas dire toujours, c'est presque "pléonastique"). Le fantastique interroge le lecteur, insuffle le doute dans sa réflexion.

La structure du récit

fragmentée mais chronologique, plurielle mais "universelle"

Il propose  une multitude de points de vue qui alternent et qui se complètent, proposant une vision dans les deux camps, voire également de personnes neutres au conflit, journalistiques ou intimes. 
Points de vue factuels, réels (mais pas toujours vrais pour ménager les bienséances, les sensibilités), points de vue romanesques plus poignants car au coeur de l'action (justes et vrais dans les émotions et ressentis alors que fictifs).
Cette diversité fait nombre et donne un message cohérent et unanime. Il laisse la parole à chacun dans cette guerre qui a voulu museler chacun. 
Car au fond, quel est la raison première de ce conflit ? N'est-ce pas celui de la liberté... liberté pour soi ou liberté de disposer de l'autre pour son propre intérêt.

Le rôle de la Mort est essentiel et intrinsèque à ce roman, à cette guerre. L'auteur a personnifié la mort en général tout de blanc vêtu (neutralité ?). Elle discourt avec le président Lincoln avec les acteurs et victimes de cette guerre. Sa sagesse et son calme sont mis en avant. L'auteur l'humanise et elle est plus humaine que l'homme assis à son bureau. Elle apporte la réflexion là où il n'y a que calcul.  


 L'écriture

Jean-Laurent Del Socorro m'a cueilli avec ce roman. J'ai apprécié de découvrir la Guerre de Sécession à travers sa plume d'abord pour m'instruire d'un événement que je méconnaissais mais surtout pour le simple plaisir de lire, d'écouter une histoire au combien bien menée et vibrante.

 En bref

Un roman fantastico-historique pour parler d'humanité.
Mon avis est très décousu, mais j'ai apprécié cette œuvre originale et profonde.
Jean-Laurent Del Socorro est un conteur hors pair. Les points de vue sont multiples mais le fil conducteur entre les événements n'est jamais rompu. Une très belle découverte. Le travail éditorial est à saluer également.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, que pensez-vous de ce livre ?

Les Noces mécaniques

🔮⚙⛓⛭⛓🔮⛮⛓🔮 Les Noces mécaniques Marie Kneib Editions Plume blanche septembre 2020 288 p. ISBN : 9791094786741   Le texte d...